Une semaine rythmée par les risques politiques

Enrique Díaz-Álvarez04/Oct/2017Actualités

Les changements politiques aux Etats-Unis ont permis une évolution positive du Dollar pour la première fois depuis le début de l’année, quatrième appréciation hebdomadaire depuis le début de l’année. Il semblerait que les dirigeants républicains et l’administration Trump convergent vers un accord concernant la future réforme fiscale. Bien que le bilan à ce jour ne soit pas encourageant, il est clair que la seule possibilité soit un dollar plus haut sur un marché qui a exclus cette éventualité. Le rebond de la semaine était convaincant et global et le dollar s’est apprecié par rapport à l’ensemble des monnaies du G10 ainsi que l’ensemble des monnaies des marchés émergents à l’exception du rouble russe.

Le principal risque pour cette semaine sur le marché des devises sera le rapport sur les chiffres de l’emploi aux Etats-Unis qui sera publié ce vendredi. Par ailleurs ce chiffre sera affecté par les ouragans qui ont frappé les Etats-Unis et les marchés vont le prendre en considération. Les chiffres de la hausse des salaires auront plus de sens et la réserve fédérale espère une confirmation de cette hausse des salaires dans le but d’atteindre ces prévision d’inflation. De plus, le risque politique au sein de la zone euro lié au référendum catalan et des difficultés à établir un gouvernement de coalition en Allemagne vont engendrer un risque sur l’euro.

GBP

Pour la livre sterling, il y a très peu de données macroéconomiques et politiques cette semaine. L’appréciation de la GBP à été revue à la baisse, cette mesure est rétrograde et a eu peu d’impact sur la livre. Cette semaine devrait être calme: les principaux risques proviennent de la conférence du parti conservateur qui pourrait augmenter les tensions. Cependant, nous estimons que les récentes déclarations en faveur d’une période de transition après la limite de l’article 50 devrait profiter à la livre. Par ailleurs, nous attendons que le récent rebond face à l’euro continue.

EUR

En plus du récent rebond du taux américain dans l’espoir d’une réforme fiscale. L’euro s’est déprécié la semaine dernière suite à un retour des risques politiques au sein de la zone euro. Les bons résultats surprenants de l’extrême droite en Allemagne et le désastreux résultat des socio démocrates les ont poussés vers l’opposition. Angela Merkel devrait former une coalition difficile entre les libéraux et les verts. L’escalade du conflit entre Madrid et le gouvernement régional catalan ont poussé ces derniers à solliciter un référendum qui n’arrange pas la situation.

USD

Cette semaine pauvre en données fut dominée par les nouvelles politiques aux Etats-Unis. Les républicains semblent se rapprocher d’une réforme fiscale basée sur une baisse des taux d’impositions des entreprises, bien que leur dernière performance lamentable aux législatives signifie que le scepticisme est de rigueur. La réserve fédérale continue de soutenir une hausse de taux en décembre prochain lors de son meeting, soulignant l’écart important entre les taux d’intérêts actuels et les prévisions de la Fed. Comme la différence des taux entre les Etats-Unis et ceux de la zone euro continuent de s’agrandir, on peut s’attendre à ce que le dollar continue de s’apprécier.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.