Le Dollar rebondit suite au compte rendu de la FED, hausse probable des taux d'intérêt

Enrique Díaz-Álvarez27/Fév/2018Actualités

La relation traditionnelle entre les taux d’intérêt et les devises s’est rétablie la semaine dernière. Les comptes rendus des dernières réunions de la réserve fédérale ne laissent aucun doute sur le fait qu’une hausse des taux au mois de mars est inévitable, ceci a envoyé les rendements américains au plus haut depuis le début de l’année. Le Dollar s’est renforcé en conséquence, gagnant du terrain contre toutes les autres devises du G10. Le perdant de la semaine a été la couronne suédoise, en forte baisse suite aux données d’inflation décevantes qui retardent les perspectives de normalisation de la politique de la Riksbank.

La semaine prochaine est relativement légère en termes de publications macroéconomiques. La politique européenne devrait être le principal facteur de mouvement des marchés. En plus des élections italiennes du week-end prochain, les sociaux-démocrates allemands se prononceront sur le ralliement au gouvernement de grande coalition d’Angela Merkel.

GBP
Le Sterling a connu une assez bonne semaine, en terminant deuxième du G10 juste derrière le Dollar américain et gagnant 1% contre l’ Euro. Le Sterling a tiré parti des commentaires hawkish de la banque d’Angleterre au comité du trésor parlementaire et des nouvelles selon lesquelles le cabinet de Mme Theresa May serait proche d’une position unifiée sur le Brexit.

En plus de l’enquête sur les activités commerciales dans le secteur manufacturier qui sortira jeudi, l’événement à suivre pour le Sterling sera lundi le discours du gouverneur adjoint de la banque d’Angleterre, Cunliffe. Nous attendons notamment la confirmation que le comité de politique monétaire augmentera ses taux dès le mois de mai, conformément à nos prévisions.

EUR
La faiblesse de la plupart des publications économiques de la semaine dernière, combiné à la reprise générale de vigueur du Dollar, a fait chuter la monnaie commune par rapport au billet vert. Les indices PMI sur l’activité ont tous été plus faibles que prévus, même s’ils restent à des niveaux élevés. Le compte rendu de la dernière réunion de la BCE s’est révélé être un non-événement. Dans ce contexte, le nouvel écart des différentiels de taux à court terme avec les États-Unis qui atteint de nouveaux sommets, a fait baisser l’ Euro.

Cette semaine, c’est la politique qui sera au centre de la zone Euro. Les élections parlementaires en Italie aboutiront probablement à un parlement éclaté et inefficace. À la même date, les militants du SPD voteront la possibilité de rejoindre la grande coalition avec les chrétiens-démocrates d’Angela Merkel. Alors que les sondages s’accordent sur une faible majorité votant oui, l’incertitude reste élevée. Le trading de devises dans la soirée du 4 mars devrait être dense et volatile.

USD
Le compte rendu hawkish de la réunion FOMC de janvier a mis le Dollar sur une voie positive ce début de la semaine. Il convient de noter que depuis cette réunion, les données américaines sont devenues encore plus favorables aux hausses de la réserve fédérale. L’inflation et les salaires ont surpris à la hausse. La hausse des taux en mars est maintenant une quasi-certitude et le marché se rapproche de plus en plus de notre prévision selon laquelle il y aura quatre hausses de taux en 2018.

La semaine prochaine, nous nous tournons vers les chiffres de la consommation pour une autre surprise positive mercredi, qui devrait continuer à pousser le Dollar vers des niveaux plus élevés.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.