Les nouvelles positives du Brexit et de l'ALENA renforcent la Livre Sterling et le Dollar canadien

Enrique Díaz-Álvarez27/Mar/2018Actualités

Une fois de plus, les marchés des devises se sont largement détournés de la tourmente du marché provoquée par la montée des craintes d’une guerre commerciale. Alors que les marchés boursiers mondiaux se sont effondrés dans leur pire semaine depuis 2016, la plupart des devises du G10 sont restées stables. La Livre Sterling a fait exception, soutenue par l’accord de transition sur le Brexit, comme le Dollar canadien, en raison d’une forte inflation et de nouvelles positives concernant l’ALENA.

Nous rentrons maintenant dans la semaine de Pâques, traditionnellement calme. Les données clés de cette semaine seront la publication des rapports d’inflation pour l’Allemagne, la France et l’Italie. S’il s’avère que ces données restent dans la lignée faible des précédentes, cela pourrait compliquer les choses pour l’Euro.

GBP
Le rebond de la Livre Sterling s’est poursuivi la semaine dernière au milieu de bonnes nouvelles concernant les négociations du Brexit, ainsi qu’un vote étonnamment agressif de la Banque d’Angleterre. La Livre Sterling a donc débuté la semaine sur de solides bases avec cet accord, d’autant plus après que deux membres du MPC (sur neuf) se sont dissociés de la décision de ne pas toucher au taux et ont voté pour une hausse immédiate.

Ces dissensions, combinées aux données sur le travail publiées la semaine dernière, semblent en accord avec une hausse des taux lors de la réunion de mai. Nous pensons que la parité avec l’Euro fait encore du sens, alors que les marchés s’apprêtent à évaluer cette éventualité.

EUR
Nous observons quelques signes avant-coureurs que la forte croissance dans la zone euro pourrait avoir atteint un sommet. Les indices PMI ont fortement baissé en mars, bien qu’ils restent à des niveaux élevés. L’indicateur ZEW de la confiance des investisseurs en Allemagne a également déçu les attentes. Il est tout à fait possible que ces indicateurs de confiance réagissent de manière excessive aux perspectives de guerre commerciale et de taxes, et que nous verrons ces effets s’estomper au fur et à mesure que l’administration Trump se sera détournée de son action protectionniste actuelle. Néanmoins, ces deux indicateurs sont à surveiller étroitement.

L’Euro, quant à lui, reste fermement bloqué entre 1,21 – 1,25 contre le Dollar. La semaine prochaine, les données macroéconomiques seront rares dans la zone Euro, nous ne prévoyons donc pas que cette fourchette soit cassée.

USD
La réunion de la Réserve Fédérale a apporté la hausse que tout le monde attendait. Cependant, la FED n’a pas entièrement répondue aux attentes plus agressives qui avaient été évaluées par le marché. Même la projection de trois hausses de taux en 2019, n’a pas vraiment suffit à soutenir le Dollar.

En fin de compte et malgré l’annonce de nouvelles taxes sur les importations de Chine, le Dollar s’est renforcé contre la majorité des devises émergentes alors qu’il s’est légèrement affaibli contre la plupart des devises du G10.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.