Les marchés émergents sous pression, le Peso argentin suit la Livre turque à la baisse

Enrique Díaz-Álvarez03/Sep/2018Actualités

La peur de la contagion a encore une fois pesé sur le marché des changes la semaine dernière. La Livre turque est repartie à la baisse après la réouverture des marchés turcs suite à de longues vacances. En milieu de semaine, le Peso argentin s’est déprécié après que le pays a demandé au FMI d’accélérer la livraison de l’aide financière. Les devises latino-américaines ont particulièrement souffert de cette vente massive, même si le Real brésilien a réussi un rebond correct après l’intervention de la banque centrale.

Les devises du G10 ont largement échappé au drame, à l’exception du Franc suisse qui bénéficie du statut de valeur refuge et le Dollar australien, qui a souffert après que les banques nationales ont annoncé des augmentations des taux d’emprunt immobilier.

Les données économiques reviennent en force cette semaine aux Etats-Unis. Le rapport sur les emplois d’août publié vendredi, concentrera majoritairement l’attention, mais le déficit commercial et les données ISM seront également à suivre. Le budget italien à paraître cette semaine constituera une mesure clé de l’appétit du gouvernement quant à la confrontation avec les institutions de l’UE.

GBP
La Livre Sterling a entamé ce que nous prévoyons être un important rally de couverture à la vente mercredi dernier, après que le négociateur européen Barnier a promis un « partenariat sans précédent » avec le Royaume-Uni. Le parlement britanique revient à la charge quant aux discussions sur le Brexit cette semaine. Toute nouvelle positive des négociations sur le Brexit, les solides résultats des indices PMI d’activité lundi et mardi pourraient pousser à la hausse la Livre Sterling, car les niveaux actuels tablent sur un scénario de Hard Brexit.

EUR
Nous avons vu des données mitigées dans la zone Euro la semaine dernière. Une annonce de l’indice IFO supérieur aux attentes en Allemagne a soutenu lundi la monnaie commune, mais un autre tirage décevant de l’inflation l’a ramené à peu près au niveau du début de la semaine. Nous prévoyons toujours une première hausse de la BCE à l’été 2019, mais à moins que l’inflation sous-jacente ne montre clairement une tendance à la hausse vers l’objectif de la BCE, nous devrons reporter notre prévision jusqu’au dernier trimestre de l’année.

Nous allons maintenant marquer le pas jusqu’à la réunion de septembre de la BCE en examinant le premier budget élaboré par la coalition populiste italienne. Aujourd’hui, certains signes indiquent que le plafond de 3% sera respecté, ce qui devrait apporter un soutien à l’Euro.

USD
Avec peu d’informations à l’échelle nationale pour le guider, le Dollar américain a bénéficié de flux d’aversion au risque, les investisseurs ayant été effrayés par les fortes baisses du Peso argentin et de la Livre turque. Le billet vert a gagné contre les devises des marchés émergents en général, mais concernant les paires du G10, il a terminé la semaine près de la où il l’avait débuté. Après le Bank Holiday de ce lundi, cette semaine fournira de nombreuses informations afin que la Réserve fédérale puisse affiner sa politique. Le rapport sur les emplois de vendredi sera particulièrement important. Le consensus s’attend à ce que l’augmentation des salaires atteigne 2,7% pour le troisième mois consécutif. Toute surprise positive renverrait probablement le Dollar vers le haut des fourchettes récentes.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.