Le dollar et le réal brésilien se renforcent

Enrique Díaz-Álvarez08/Oct/2018Actualités

Le dollar monte en flèche alors que les taux américains montent. Le real brésilien se renforce après le premier tour des élections présidentielles

La semaine dernière, nous avons eu deux grands gagnants : le dollar américain et le real brésilien. Le premier a été stimulé par la poursuite de la normalisation des taux sur l’ensemble de la courbe des taux américains, tandis que le second a connu une énorme reprise en peu de temps, alors que les marchés saluent la victoire d’un candidat soi-disant plus favorable à l’économie. Au moment où ceci est écrit, Bolsonaro semble avoir obtenu un nombre de votes plus élevé qu’attendu mais n’a pas la majorité absolue, il y aura donc bien un second tour.

L’évolution des taux d’intérêt aux États-Unis sera au cœur des prochaines semaines. Le rendement des obligations du Trésor à 10 ans a dépassé certains niveaux psychologiques clés et a atteint 3,23%, son niveau le plus élevé d’après-crise de 2011. Par conséquent, il est quelque peu surprenant que l’euro se maintienne aussi bien. Si le lien entre le dollar américain et les rendements américains continue de s’affaiblir, nous pourrions réviser nos prévisions pour l’euro à la hausse dans les prochaines semaines.

GBP
La première ministre May semble avoir survécu à la conférence du parti conservateur, éliminant ainsi l’une des sources potentielles d’instabilité de la livre sterling avant les négociations critiques sur le Brexit. En outre, l’union européenne a laissé entrevoir une flexibilité accrue en vue de la prochaine négociation critique du 18 octobre. Nous nous attendons toujours à ce que la livre réponde positivement si les deux parties se rapprochent d’un accord.

EUR
L’euro a étonnamment bien résisté à la forte hausse de 0,15% des rendements du Trésor américain à 10 ans. Il ne fait aucun doute que les données positives sur le chômage et les ventes au détail ont eu un effet positif sur la confiance des investisseurs. L’équilibre relatif de l’euro face à la hausse des rendements américains est d’autant plus impressionnant que les problèmes liés au budget italien sont loin d’être résolus. Avec peu de données notables cette semaine, les transactions en euros suivront principalement les développements sur le conflit italien avec Bruxelles et l’évolution des rendements aux États-Unis.

USD
Les rendements aux États-Unis continuent de grimper, grâce aux commentaires optimistes de la réserve fédérale et à des données économiques très solides. Le rapport sur l’emploi a montré un taux de chômage au plus bas, de plus en plus de personnes bénéficient de la force du marché du travail américain. Les salaires ont enregistré une nouvelle augmentation, modeste mais constante de 2,8%. Les données d’inflation de cette semaine seront critiques jeudi, compte tenu des tensions sur les bons du Trésor. Une surprise à la hausse du taux d’inflation de base pourrait réellement ébranler les investisseurs en bons du Trésor et faire remonter les rendements vers le niveau psychologique de 3,5%.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.