Le dollar en hausse à la suite de solides données économiques
Une croissance plus forte que prévu et des chiffres sur le logement aux Etats-Unis ont fait monter le dollar contre toutes les principales devises mondiales à l'exception du yen. L'indice de confiance allemand en baisse a contribué à conforter l'offre du dollar face à l'euro, même si un écart se crée dans la zone euro entre les faibles statistiques et les données économiques réelles, généralement plus solides. Les devises des marchés émergents ont connu une semaine difficile avec le won coréen et le peso colombien en tête avec de mauvaises nouvelles économiques et une chute brutale des prix du pétrole.

La semaine prochaine sera exceptionnellement chargée. Dans la zone euro, les chiffres du PIB du premier trimestre et l’inflation flash sont publiés respectivement lundi et vendredi. La réserve fédérale américaine se réunira mercredi, suivie par le principal rapport sur la masse salariale américaine vendredi. Enfin, la Banque d'Angleterre se réunit ce jeudi.

GBP
Maintenant que les négociations sur le Brexit ont été ralenties, la livre suit plus ou moins les mouvements de l'euro contre les principales devises mondiales. La semaine dernière, les données de deuxième niveau, telles que les ventes au détail, étaient généralement solides. Il est peu probable que la réunion de la Banque d'Angleterre de cette semaine ajoute quelque chose de nouveau à la composition, car le MPC maintient la ligne à la fois sur la politique et sur ses déclarations prospectives. S'attendre à ce que la livre sterling poursuive ses échanges avec l'euro à court terme.

EUR
Une dichotomie est en train de se créer dans la zone euro entre les faibles chiffres d'enquête (PMI, IFOI de la semaine dernière) et des données économiques plus solides, telles que la production industrielle. Nous pensons que les faibles attentes concernant les chiffres du PIB du premier trimestre et l’inflation flash peuvent créer une surprise à la hausse et une réaction positive correspondante de l’euro. Le position vendeuse massive de la monnaie unique que nous voyons sur les marchés pourrait alimenter le rebond de l'euro.

USD
La croissance au premier trimestre a créé la surprise à la hausse, bien qu'une accélération temporaire liée à la constitution d'un stock ait expliqué environ la moitié de la différence entre le données attendues et les données réelles.

Cette semaine est extraordinairement chargée. La Réserve Fédérale se réunit mercredi. Nous ne prévoyons aucun changement de politique et nous pensons que cette déclaration sera très aseptique et fournira le moins d'informations possible sur les réflexions de la Fed. Le rapport sur la masse salariale publié vendredi permettra de vérifier si la tendance à la hausse des salaires se poursuit.
Imprimer