Quelles tendances façonnent le commerce international des produits de la mer ?

Marie Escaich21/Apr/2015Actualités

Bruxelles accueille du 21 au 23 avril la Seafood Expo, le plus grand salon mondial des produits de la mer. Ce salon, un rendez-vous annuel très attendu par les importateurs et exportateurs de poissons dans le monde, constitue une occasion pour ces professionnels de promouvoir leurs produits. Zoom sur un secteur d’activité en pleine expansion.

Un secteur d’activité hétérogène, dynamique et international

Des quatre coins de la planète, les exposants de la Seafood Expo se rassemblent cette semaine au cœur du grand marché européen du poisson. Les poissons font partis des produits alimentaires les plus commercialisés dans le monde avec plus de 200 pays exportateurs en 2012. Ce commerce représentait alors environ 10 % des exports du secteur agricole et 1 % des marchandises mondiales vendues en termes de valeur.

La part de la production totale de poisson exportée a augmentée de 25% en 1976 à 37% (soit 58 millions de tonnes) en 2012. L’import et l’export de produits de la mer est un commerce important en Belgique avec plus de 177 000 000 kg exportés en 2011. Les exports mondiaux ont atteint un pic de 129,8 milliards de dollars en 2011, mais ont décliné en 2012 en raison de la pression à la baisse sur les prix. En plus d’une demande incertaine dans de nombreux pays développés – principaux importateurs de produits de la mer – les exportateurs ont commencé à développer leurs activités sur de nouveaux marchés : les pays émergents.

Bien que les pays développés dominent toujours les importations mondiales, les marchandises importées par ces pays au fil des dernières années ont diminué en termes de valeur en passant de 85% en 1992 à 73% en 2012. Un certain nombre de pays émergents sont alors devenus clés pour les exportateurs mondiaux, notamment le Brésil, le Mexique, la Russie et l’Egypte.

Les pays émergents, dont les exports ne représentaient que 34 % du commerce mondial pour les produits de la mer en 1982, ont vu la valeur de leur part de marché progresser jusqu’à 54 % de la valeur totale des produits de la mer exportés en 2012. La même année leurs exports ont représentés plus de 60 % de la quantité des exports de poissons.

La Chine est de loin le plus gros exportateur de poissons et de produits de la mer. Après les Etats-Unis et le Japon, la Chine est également, depuis 2011, le troisième plus grand pays importateur de produits de la mer. L’Union Européenne est le plus grand marché pour les importations de poissons et de produits de la mer, et sa demande pour les imports est en constante croissance.

Au cours des dix dernières années, les tendances internationales ont renforcées les relations commerciales entre les pays développés et les pays émergents. Les pays développés commercialisent principalement leurs produits entre eux, et en 2012 en termes de valeur, 80% des exports de pays développés étaient destiné à d’autres pays développés. Cependant ces trois dernières années, la part des exports destinés à des pays émergents a augmenté, notamment en raison de la délocalisation de la production.

Des solutions de change optimisées pour le commerce international des produits de la mer

Toute entreprise qui importe ou exporte ces produits est exposée au risque de change. De manière plus générale, les entreprises s’y trouvent confrontées dès qu’elles effectuent des opérations commerciales en devises étrangères. En tant que spécialiste des services de change, nous sommes en mesure de vous accompagner pour mettre en place une politique de change efficace.

Les équipes d’Ebury sont présentes à la Seafood Expo. N’hésitez pas à nous contacter pour nous y rencontrer et échanger sur les solutions de couverture du risque de change.

Source : Food and Agriculture Organisation of the United Nations

Print

Écrit par Marie Escaich

Responsable Marketing chez Ebury, Marie est diplômée d’un Master en Management Interculturel avec une spécialisation en Communication.