Gestion des devises exotiques : facteur clé de succès dans le commerce avec les pays émergents

Marie Escaich26/Jun/2015Commerce international

Même si la Belgique a historiquement tissé des liens très étroits avec les pays de l’Union Européenne, ses relations commerciales avec les pays émergents se renforcent chaque année. Parmi ses principaux clients on retrouve le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud.

L’internationalisation des entreprises belges est source de risques financiers, avec en première ligne : le risque de change. La croissance de leurs activités dans les pays émergents les conduits à utiliser davantage les devises exotiques. Cependant la forte volatilité de certaines de ces devises peuvent coûter cher et mettre en péril leurs marges commerciales.

Les points clés à anticiper : des devises plus risquées, volatiles et difficiles d’accès

  • La volatilité

Toute entreprise réalisant des opérations commerciales ou financières avec des partenaires étrangers est vulnérable à la volatilité du marché. Toutefois les devises exotiques sont plus risquées et volatiles que les devises du G10. Les fluctuations des devises sont fonctions de facteurs économiques, politiques et sociaux non contrôlables et très difficilement prévisibles. Effectuer des transactions avec des pays utilisant une devise volatile, comme les pays émergents, renforce donc la part de risque inhérente aux transactions internationales.

Pour les devises exotiques, les fluctuations peuvent atteindre 4% en un jour.

  • L’accès aux devises

Le change de devises des pays émergents est parfois soumis à des conditions et des restrictions particulières. Ces devises sont moins liquides et de fait plus difficilement accessible en raison des restrictions imposées par les Banques Centrales locales.

Autre impact de ces restrictions, les établissements de paiements en mesure de fournir des solutions de change et de couverture sur ces devises sont peu nombreux, et font ainsi grimper les tarifs de leurs services en appliquant les écarts au marché et des commissions plus importants.

Une solution de couverture contre les variations de change sur les devises exotiques

Dans les pays où les restrictions de change d’une devise rendent difficile le change physique de la devise locale, il existe des solutions de couverture spécifiques. Le NDF ou Non Deliverable Forward est une opération de change pour laquelle les contreparties s’entendent sur un montant nominal, une date d’échéance future et un cours de change. Ce type de contrat est utilisé pour les devises non convertibles, dans les pays opérant un contrôle des changes. Cette solution permet de sécuriser vos marges commerciales sur les devises non délivrables.

À chaque entreprise ses besoins. Le type de solution choisi dépend toutefois de plusieurs facteurs comme la devise traitée ou le secteur d’activité. Les solutions de couverture pourront en effet s’ajuster à votre cycle de production pour vous couvrir à plus ou moins long terme. Le niveau de marge est également un élement essentiel à prendre en compte. Pour les entreprises dont le niveau de marge est plus bas, il conviendra d’avoir recours à des solutions moins couteuses pour ne pas obtérer la rentabilité de l’entreprise.

Print

Écrit par Marie Escaich

Responsable Marketing chez Ebury, Marie est diplômée d’un Master en Management Interculturel avec une spécialisation en Communication.