Le dollar finit l'année en hausse

Enrique Díaz-Álvarez04/Jan/2016Actualités

La semaine dernière, le Dollar US a continué sur sa lancée de 2015 avec une prise de valeur face aux autres devises majeures. Devant une faible activité sur les marchés et l’absence de nouvelle économique majeure, la valeur de l’USD s’est appréciée tout au long de la semaine. Cette appréciation va d’un timide 0,01 % face au Yen Japonais à un déterminé 2 % face à la couronne norvégienne, sur laquelle les prix du pétrole pèsent toujours. En dehors du marché des devises, les prix des matières premières semblent indiquer qu’un minimum a été atteint, et les marchés des actions se sont légèrement détériorés.

GBP

Durant une semaine marquée par l’absence totale d’actualités économiques notables ou d’annonces de politique monétaire en Grande Bretagne, la Livre Sterling a quasiment suivi les mouvements de l’Euro face au Dollar trait pour trait et a fini la semaine en perdant environ 1 % face à ces deux devises. Cette semaine, nous serons très attentifs aux chiffres des PMI des secteurs manufacturier, de la construction et des services. Ils resteront probablement proches de leurs niveaux récents, ce qui validerait notre prévision d’une croissance régulière entre 2,5 et 3 % sur l’année 2016.

EUR

Une semaine très calme dans la zone euro en terme de données économiques. Cela va changer cette semaine, avec l’annonce des dernières données du PMI,  les données sur l’emploi ainsi que l’inflation pour décembre. Les données relatives à l’Espagne publiées la semaine dernière ont été moins bonnes que prévu de – 0,1 %, ce qui pourrait avoir un impact sur les annonces de cette semaine. Cela pourrait forcer la BCE à agir plus agressivement sur les mesures politiques si elle espère relancer l’inflation, ce qui aurait alors un impact négatif sur l´Euro.

USD

Les États-Unis étaient la seule zone économique avec une actualité importante la semaine dernière, bien qu’aucun des indicateurs n’ait eu un réel impact. Le déficit commercial était proche des prévisions, le prix de l’immobilier a continué son appréciation à un chiffre comme prévu par la Fed, et les chiffres du chômage ont fait un léger bond même s’il n’est pas évident de savoir si cela est lié à la période des vacances de fin d´année. Globalement, aucun changement concernant les attentes pour une croissance stable et des augmentations de taux trimestrielles de la part de la Fed durant les deux prochaines années, et résultant sur une appréciation graduelle du dollar par rapport aux autres principales devises.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.