La BCE abaisse ses taux, et prolonge son QE

Enrique Díaz-Álvarez11/Mar/2016Actualités

La réunion de la Banque Centrale Européenne ce jeudi était particulièrement attendue par les marchés et les mesures annoncées n’ont pas déçu.

Baisse des taux directeurs

Comme prévu, la BCE a abaissé son taux de dépôt de 10 points de base à -0,40 %. En revanche, elle a surpris les marché en annoncant abaisser son taux de refinancement à zéro contre 0,05 % jusqu’alors.

Prolongation du QE

Mario Draghi a également annoncé augmenter de 20 milliards d’euros par mois, à 80 milliards, le volume de ses rachats de dette sur les marchés, soit 10 milliards de plus que prévu par les marchés. La BCE a aussi étendu le champ des titres éligibles pour ces opérations en ajoutant le rachat de dette privée d’entreprise au rachat de la dette souveraine.

Par ailleurs, la BCE a annoncé la mise en oeuvre de quatre nouvelles opérations de prêt de liquidités à long terme (TLTRO) d’une maturité de 4 ans, dont les taux pourraient être aussi bas que le taux de dépôt.

L’impact sur l’euro

La BCE a frappé fort avec ses mesures faisant chuter l’euro contre le dollar US à son niveau le plus bas depuis novembre.

Cependant, l’euro a rebondi au cours de la conférence de presse. Alors que Mario Draghi répétait que les taux resteraient bas pendant une longue période, en tout cas bien au-delà de mars 2017. L’euro a récupéré la totalité de ses pertes une fois que le président de la BCE ait annoncé ne pas prévoir une autre baisse des taux cette année

À la fin de la conférence de presse, la monnaie unique s’est ainsi appréciée face au dollar US et à la livre sterling (Figure 1).

Figure 1 : Évolution sur un jour du cours EUR/USD (10/03/16)

EUR/USD

Source : Thomson Reuters Datastream Date : 10/03/2016

Malgré le rebond de l’euro, nous pensons que les mesures de la BCE sont conséquentes, et devrait mettre l’euro sous pression tout au long de l’année 2016. Fait marquant : la baisse du principal taux directeur et du taux de refinancement. Cela signifie que les emprunts à long terme effectués par les établissements bancaires rembourseront la perte sur les dépots excédentaires conservés auprès de la BCE. D’autres baisses sur le taux de dépôt sont donc possibles.

Nous pensons que l’euro devrait recommencer à se déprécier sur le long terme contre le dollar US et la livre sterling et ainsi atteindre la parité contre le dollar US au cours du troisième trimestre de cette année.

Selon nous, ceci est une occasion pour les entreprises de se couvrir contre la volatilité de l’euro avant que la devise ne se déprécie à nouveau.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.