L'euro reste résiliant malgré les mesures fortes prises par la BCE

Enrique Díaz-Álvarez14/Mar/2016Actualités

La réunion très attendue de la Banque Centrale Européenne s’est tenue jeudi dernier et a débouché sur l’annonce de mesures exceptionnellement fortes. En plus d’une réduction du taux de dépôt à -0,40 %, la BCE a augmenté la taille mensuelle de son programme de rachats d’actifs, qui pourra également porter sur les obligations d’entreprises. Afin d’apaiser les inquiétudes quant à la viabilité des banques dans la zone euro, de nouveaux programmes de refinancement long terme (TLTRO) ont également été mis en place, à des taux aussi bas que le taux de dépôt.

Ces mesures ont d’abord fait fortement chuter le cours l’euro, qui a ensuite rebondi pendant la conférence de presse alors que Mario Draghi, le président de la BCE, annoncait qu’il n’anticipait pas de nouvelle baisse de taux.

En dépit de la volatilité de l’euro, les mesures mises en place par la BCE ont été très bien accueillies par les marchés. Les actifs risqués se sont appréciés, à commencer par les actions bancaires. Les devises des marchés émergents ont également bénéficié de ces annonces. Le real brésilien s’est ainsi apprécié de 5 % au cours de la semaine avec des niveaux qui correspondent déjà à nos prévisions pour le premier trimestre 2016.

GBP

Au Royaume-Uni, la production industrielle a légèrement rebondi en janvier. Les chiffres sont en ligne avant la croissance du PIB de 2 % au premier trimestre, malgré les fluctuations de l’économie mondiale et le ralentissement des économies émergentes.

Les taux et les objectifs d’achat ne devraient pas être modifié au cours de la réunion de la Banque d’Angleterre qui se tiendra la semaine prochaine. Toutefois les commentaires un peu moins dovish des membres du parlement devraient entraîner l’appréciation de la livre sterling face au dollar et à l’euro.

EUR

Comme prévu, la BCE a abaissé au cours de sa dernière réunion son taux de dépôt à -0,40 %. Mario Draghi a également annoncé augmenter de 20 milliards d’euros par mois, à 80 milliards, le volume de ses rachats de dette sur les marchés. La BCE a aussi étendu le champ des titres éligibles pour ces opérations en ajoutant les obligations d’entreprises au rachat de la dette souveraine. Par ailleurs, la BCE a annoncé la mise en oeuvre de quatre nouvelles opérations de prêt de liquidités à long terme (TLTRO) d’une maturité de 4 ans, avec des taux aussi bas que le taux de dépôt. Cela signifie que les emprunts à long terme effectués par les établissements bancaires rembourseront la perte sur les dépôts excédentaires conservés auprès de la BCE. D’autres baisses du taux de dépôt sont donc possibles.

Après s’être fortement déprécié suite à l’annonce de ces mesures, l’euro a rebondi au cours de la conférence de presse alors que Mario Draghi répétait que les taux resteraient bas pendant une longue période, en tout cas bien au-delà de mars 2017, date théorique de la fin du Quantitative Easing. L’euro a récupéré la totalité de ses pertes une fois que le président de la BCE a annoncé ne pas prévoir une autre baisse des taux cette année. Ces mêmes termes sont très souvent utilisés après chaque baisse des taux et nous pensons donc que la rebond de l’euro n’est pas justifié.

USD

Aux Etats-Unis, l’actualité économique a été dominée par la réunion de la BCE et les fluctuations du cours du dollar US se sont faites en réaction aux annonces de la BCE. Le dollar US s’est ainsi déprécié face aux devises émergentes, à l’euro, et à presque toutes les devises majeures, sauf le dollar néozélandais, qui a été impacté par la surprenante décision de la Banque de Réserve de Nouvelle-Zélande (RBNZ) de baisser ses taux en milieu de semaine.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire pour ne rien rater de l’actualité du marché des devises.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.