De nombreuses entreprises se couvrent sur l'euro avant la publication des chiffres sur l'inflation ce jeudi

Enrique Díaz-Álvarez29/Mar/2016Actualités

La semaine de Pâques a été calme sur les marchés financiers et monétaires.

De nombreuses entreprises profitent de cette période d’accalmie pour se couvrir sur l’euro, qui pourrait se déprécier suite à la publication des chiffres sur l’inflation ce jeudi. Également, le rapport sur les salaires aux États-Unis sera publié vendredi et pourrait entraîner la volatilité du cours EUR/USD.

De manière générale, deux principaux facteurs continueront d’influer sur les devises du G10 :

  • les décisions des Banques Centrales, notamment le calendrier des hausses de taux de la Réserve Fédérale pour 2016 ;
  • et les risques liés à des évènements politiques, avec évidemment le référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE, mais aussi, de manière générale, l’incertitude politique grandissante en zone euro, un facteur peut-être encore sous-estimé par les marchés.

Par ailleurs, les devises des pays émergents ont marqué une pause dans leur rallye, qui devrait cependant reprendre au cours des prochaines semaines.

GBP

Alors que le rapport sur l’inflation et les prix à la consommation publiés la semaine dernière ont été plus ou moins proches des prévisions, tous les regards sont portés sur la possible sortie du Royaume-Uni de l’UE. La réaction négative de la livre sterling aux attentats de Bruxelles, qui pourraient augmenter les chances d’un Brexit, est un parfait exemple des préoccupations actuelles qui pèsent sur la devise.

Dans les prochaines semaines, si toutefois il n’y a pas d’autres attentats terroristes, nous devrions pouvoir suivre ces mouvements. Les sondages sur le Brexit resteront le meilleur indicateur des fluctuations du cours de la livre sterling, du moins entre deux réunions de la Banque Centrale.

EUR

Depuis maintenant huit ans, l’inflation n’a pas atteint l’objectif cible fixé par la Banque Centrale Européenne. Les chiffres sur l’inflation en zone euro, qui seront publiés pour la prochaine fois ce jeudi, deviennent donc de plus en plus critiques et placent encore d’avantage la BCE sous pression.

Le calme actuel sur les marchés des devises est une bonne occasion de se couvrir sur l’euro. Si les chiffres sur l’inflation publiés ce jeudi sont mauvais, les marchés s’attendront à des baisses supplémentaires du taux de dépôt et l’impact sur l’euro pourra être négatif.

USD

Aux États-Unis comme en zone euro, la publication des chiffres de l´inflation semble maintenant être un indicateur plus important que le rapport sur l’emploi pour les marchés et la Réserve Fédérale. Les chiffres publiés hier montrent une inflation de base (hors énergie et prix alimentaires) à 1,7 %, soit proche de la cible des 2 %. Ceci place la Fed dans une position tout à fait unique par rapport aux autres Banques Centrales et c’est pourquoi elle est la seule banque centrale à augmenter ses taux.

Le rapport sur les salaires, un indicateur clé pour le dollar US, sera quant à lui publié vendredi. Le cours EUR/USD pourrait donc subir une forte volatilité à partir de jeudi avec la publication des chiffres sur l’inflation en Europe.

Les principaux facteurs qui pourront entraîner une appréciation du dollar US sur le moyen terme sont : la communication de la Fed pour clarifier sa déclaration du meeting de mars ainsi que l’inflation en Europe.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire pour ne rien rater de l’actualité du marché des devises.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.