Rebond du billet vert pour la deuxième semaine consécutive

Enrique Díaz-Álvarez17/May/2016Actualités

La forte hausse des ventes au détail en avril au États-Unis ainsi que d’autres indicateurs positifs soulignent la faiblesse de la production industrielle en zone euro et entraînent le rebond du dollar US pour la deuxième semaine consécutive.

Par ailleurs, Eric Rosengren, président de la Fed de Boston, affirme qu’il y un décalage entre les attentes des marchés quant au cycle de hausse de taux de la Fed.

Cette semaine, nous nous attendons à ce que les marchés soient plus volatiles en milieu de semaine avec la publication des comptes rendus des dernières réunions de la Fed et de la BCE.

GBP

La banque d’Angleterre (BoE) affirme qu’il y a de plus en plus de signes indiquant que le scrutin sur le Brexit pèse sur l’économie. Le gouverneur Mark Carney estime aussi que, si la Grande-Bretagne quittait l’UE, la livre sterling pourrait chuter, l’inflation augmenterait, et que la croissance pourrait s’affaiblir, voire entraîner une période de récession. Il ne fait donc aucun doute que, pour la BoE, le Royaume-Uni a tout intérêt à rester dans l’UE.

Cette semaine, la publication des chiffres sur l’inflation ce mardi et sur le marché du travail ce mercredi, devrait permettre de voir quels sont effets des pressions exercées sur les salaires et sur l’inflation. Cependant c’est bien le référendum sur le Brexit le 23 juin qui est de loin l’évènement le plus important pour la livre sterling.

EUR

La production industrielle en mars et le PIB pour le premier trimestre publiés la semaine dernière ont déçu.

Les comptes rendus de la réunion de la BCE en avril seront publiés cette semaine. Bien qu’ils ne reflèteront pas les dernières données économiques, ils devraient permettre de mieux comprendre quelle sera la réaction du Conseil des gouverneurs face au ralentissement de la croissance, alors que les pressions à la baisse sur l’inflation se maintiennent. Les marchés seront également attentifs à tout commentaire concernant le Brexit et à la réaction du Conseil de gouverneurs si la Grande-Bretagne quittait l’UE.

USD

La forte hausse des ventes au détail en avril au Etats-Unis devrait apaiser les inquiétudes d’une économie chancelante. L’étude JOLTS sur les ouvertures de postes aux Etats-Unis a par ailleurs montré une forte augmentation des postes à pourvoir.

Eric Rosengren, président de la FED de Boston, considère également que les marchés sous-estiment le rythme des prochaines hausses de taux.

C’est dans ce contexte que le billet vert a rebondit face à toutes les devises majeures. Nous attendons maintenant les comptes rendus de la réunion de la Fed en avril, pour confirmer sur la Fed est bien plus optimiste que les marchés ne le pense quant à l’avenir économique du pays.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire pour ne rien rater de l’actualité du marché des devises.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.