La livre sterling chute à son plus bas niveau depuis 1985, conséquence du Brexit

Enrique Díaz-Álvarez28/Jun/2016Actualités

La livre sterling et les marchés, toujours en baisse, semblaient se stabiliser hier en fin de journée. La livre semble avoir atteint son plus bas niveau à 1,32, soit une baisse de 10 % depuis la semaine dernière.

Les valeurs bancaires, qui ont également beaucoup souffert, se reprennent. Les banques britanniques adoptent toutes des mesures similaires, un signe rassurant qui démontre qu’aucune d’entre elles n’est en danger immédiat. Les banques italiennes en revanche semblent être le maillon fiable ; la banque Intesa San Paolo en particulier est à surveiller de près. Il sera important de surveiller ses valeurs dans les prochains jours.

Suite aux élections espagnoles et à la défaite du parti de gauche, les obligations souveraines espagnoles se redressent. Les traders semblent avoir du mal à trouver des points de repères.

Le sentiment de désarroi politique au Royaume-Uni est toujours très vif. La vision plutôt optimiste de Boris Johnson a été très vite ignorée par les marchés. La date à laquelle l’article 50, qui enclenche le processus de négociations de retrait d’un pays de l’UE, est encore inconnue. David Cameron n’invoquera pas cet article. De plus, le parlement britannique devra aussi approuver les conditions de la séparation du Royaume-Uni et de l’UE, un autre obstacle potentiel au retrait du pays.

Cependant une minorité de commentateurs pensent que l’article 50 ne sera jamais déclenché et font référence au scénario vécu par le Danemark en 1992.

La réaction de la banque d’Angleterre est clé. Elle pourrait baisser ses taux au cours de la prochaine réunion.

Les données qui seront publiées au cours des prochaines semaines seront sans grande importance car obsolètes. Le premier indicateur d’importance sera publié fin juillet par l’organisation patronale Confederation of British Industries (CBI) sur l’optimisme des entreprises. D’autres indicateurs plus fiables analysant l’impact du Brexit sur les investissements seront publiés début août, avec la publication des PMI de juillet.

À noter, les marchés des pays émergents se montrent résilient avec un index sur les devises ayant enregistré une baisse de moins de 2 % depuis le début de la semaine passée.

Abonnez-vous gratuitement à notre newsletter hebdomadaire pour ne rien rater de l’actualité du marché des devises.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.