Les bons chiffres de l'emploi de décembre aux Etats-Unis ont coupé court à ce rallye de l'Euro; Focus sur les réserves chinoises

Enrique Díaz-Álvarez09/Jan/2017Actualités

La semaine dernière a commencé avec le type de contre tendance qui se développe souvent lorsque le consensus de marché sur une devise (dans ce cas l’appréciation du dollar) devient surchargé. Les devises majeures ont connu un rallye important face au dollar, menées par l’Euro et les devises liées aux matières premières comme le real Brésilien et le dollar australien. Cependant, les bons chiffres de l’emploi de décembre aux Etats-Unis parus vendredi ont coupé court à ce rallye et, à la fermeture des marchés, le dollar avait déjà recouvré la plupart de ses pertes.

La pire devise de la semaine a été le peso mexicain qui a chuté à son plus bas historique par rapport au dollar, plombé par des signes qui prouvent que le protectionnisme de Trump n’est pas juste rhétorique.
La semaine prochaine sera calme des deux côtés de l’Atlantique. Nous aurons beaucoup de publications de données émanant de Chine et les marchés devraient réagir fortement à toute surprise. L’inflation et le commerce sont particulièrement attendus. En plus de la Chine, la publication des minutes du dernier meeting de la BCE et la confirmation aux US du cabinet de Trump auront aussi une importance centrale.

GBP

L’extraordinaire série de surprises positives post-Brexit, se poursuit sans relâche au Royaume-Uni. Les indicateurs de confiance des PMI pour le mois de Décembre ont tous connu une forte amélioration. La Livre Sterling n’en a pas profité autant que l’on pourrait s’y attendre car la démission de l’ambassadeur du Royaume-Uni auprès de l’UE a été interprétée par les marchés comme un signe négatif pour les perspectives britanniques de maintien de l’accès au marché unique. La semaine prochaine est très calme en termes de données au Royaume-Uni et la Livre devrait retrouver son rôle à mi-chemin entre le Dollar et l’Euro.

EUR

Les indicateurs économiques clés de la zone euro ont confirmé une amélioration de la situation économique. Comme au Royaume-Uni, l’indicateur de confiance des entreprises pour Décembre a largement progressé, et est désormais consistant avec un objectif de croissance entre 2% et 2,5%. L’inflation a également progressé le mois dernier. En excluant ces composants les plus volatiles, nous constatons une augmentation de 0,1% à 0,9% sur l’année. Cela reste trop faible pour atteindre l’objectif de 2% de la BCE, mais nous pensons que les points bas sont derrière nous, et que la tendance restera à la hausse.

Nous sommes fiers chez Ebury d’avoir introduit l’expression “divergence de la politique monétaire” pour décrire la raison principale du renforcement du dollar US contre l’Euro. Cette expression est désormais sur toutes les lèvres, particulièrement dans l’attente de la publication des minutes du meeting de la BCE en Décembre. Les marchés chercheront les indices dans les moindres changement au niveau du consensus, et en particulier le degré d’opposition élevé qu’ont rencontré ces mesures de la part de la Bundesbank.

USD

La vente du Dollar a été ralentie dans sa course Vendredi, par les bons chiffres du marché du travail au US, 156k jobs créés en Décembre et des révisions positives par rapport aux chiffres des mois précédents. Peut-être même encore plus important, la saturation du marché de l’emploi commence clairement à provoquer une augmentation des salaires. Ceux-ci ont augmenté de 2,9% en 2016, le taux le plus élevé depuis la crise financière de 2008/2009. Les mesures du chômage et de la participation à la population active ont également montré une amélioration globale. Ce rapport signifie clairement que nos prévisions pour au moins trois hausses de la Fed et un rallye continu du Dollar dans la première moitié de 2017 restent sur la bonne voie.

La semaine prochaine, la politique risque de prendre les devants de la scène. Le Sénat américain tiendra des audiences afin d’approuver les choix de Trump pour son cabinet. La majorité républicaine garantira certainement une approbation de tous les candidats, mais la clé sera les déclarations et les commentaires concernant les plans de politique commerciale et économique. Le manque de détails actuel sur les priorités politiques de Trump signifie que les marchés des devises pourraient subir une volatilité importante suite à ces commentaires.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.