Une semaine exceptionnellement calme en termes de décisions politiques

Enrique Díaz-Álvarez30/Jan/2017Actualités

Une semaine inhabituellement calme en terme de nouvelles économiques et de décisions politiques a montré que l’attention des marchés était ailleurs. Ces derniers ont réagi tout particulièrement au retour de l’appétit au risque des investisseurs sur les marchés. L’espoir renouvelé de voir Trump réduire les taxes donne un coup de pouce au marché action, tirant les valeurs américaines vers le haut. L’index Dow Jones a par exemple cassé la barrière psychologique des 20 000. Les devises du G10 ont traité dans un range assez faible, à l’exception de la livre sterling et des devises émergentes sur lesquelles nous avons observé un nouveau rallye. Cette corrélation positive entre la livre et les devises plus risquées des pays émergents est très certainement un point intéressant auquel il faut  prêter attention.

De manière surprenante, le peso mexicain enregistre sa meilleure performance la semaine dernière, malgré l’escalade des conflits politiques entre Trump et l’administration Mexicaine. Les marchés semblent penser que le pire cas de figure en terme de barrière commerciale entre les Etats-Unis et le Mexique est déjà incorporé dans le peso, qui a perdu 13% de sa valeur depuis les élections.

Faute d’évènement notoire dans le calendrier économique la semaine dernière, les jours à venir s’annoncent chargés en terme d’annonces. En effet, la réunion de la  politique monétaire de la banque du japon aura lieu mardi, suivi mercredi par celui de la réserve fédérale américaine, et enfin la banque d’angleterre terminera la marche jeudi. Enfin, les non-farm payroll (chiffres de l’emploi aux Etats-Unis), éminemment importants pour le marché FX, seront publiés ce vendredi à 14:30. De fait, nous nous attendons à observer une forte volatilité sur les marchés au cours de cette semaine.

GBP

Le rallye de la livre depuis les points bas de la mi-janvier a été causé par la combinaison d’une sous-évaluation générale de la devise, un sentiment baissier trop excessif, et une amélioration générale de l’appétit du risque sur les marchés financiers. Le vrai test pour ce rallye aura lieu Jeudi, lors du meeting de la banque d’angleterre. Cette réunion volera temporairement la vedette aux débats du Brexit. Nous nous attendons à ce que les prévisions d’inflations soient revues à la hausse de manière significative, et à ce que le comité de politique monétaire soit plus positif quant à l’états de l’économie au royaume-uni de manière générale. Si le ton des marchés continue d’être positif, nous pourrions tout à fait observer sur le court terme de nouveaux rallyes de la livre sterling.

EUR

Du côté de l’EUR, le PIB enregistré lors du 4ième trimestre 2016 est la seule donnée majeure publiée cette semaine. Nous nous attendons à une progression de 0.5% sur le trimestre, 0.1% au dessus du consensus de marché à 0.4%, amenant une nouvelle positive en zone Euro. Toutefois, l’influence de cet indicateur sur l’euro reste limité. Les mouvements sur la devise commune cette semaine dépendent plutôt des évènements outre Atlantique, dont le meeting du FOMC mercredi et la publication des NFP vendredi.

USD

Le PIB américain a connu une croissance légèrement en dessous des attentes du marché le trimestre dernier à 1.9% , tiré vers le bas par une balance commerciale plus déficitaire qu’attendue. Cette semaine aura lieu le meeting du FOMC mercredi, bien plus important que les chiffres du PIB. Il n’y aura pas de changement dans la politique monétaire de la FED ni dans le “dot plot” qui reprend l’opinion individuelle des membres quant aux futures remontées des taux d’intérêts. Toutefois, les membres de la réserve fédérale étaient tous très positifs ces dernières semaines. Nous nous attendons à lire dans leur compte rendu sur une amélioration du marché du travail et une remontée de l’inflation. Il semble que leur vision ne soit pas encore totalement incorporée par le marché notamment dans la valeur du dollar, et nous pourrions donc assister à un renforcement du billet vert dans cette seconde partie de semaine.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.