L'impact de la remontée des taux d'intérêt de la Réserve Fédérale sur le marché des changes

Enrique Díaz-Álvarez13/Mar/2017Actualités

La quasi certitude d’une remontée des taux d’intérêts de la FED la semaine prochaine et le solide rapport de l’emploi publié vendredi n’ont pas réussi à entamer la remontée sur l’EURUSD, qui a terminé la semaine quasiment inchangé. L’Euro a été porté par le discours modestement optimiste de Mario Draghi lors de sa conférence de presse post-meeting, ainsi que la possibilité croissante qu’Emmanuel Macron soit le prochain président français. En résultat, nous avons assisté à un fort rallye de l’euro et du dollar contre toutes les devises majeures. Les marchés émergents ont enregistré les pertes les plus lourdes. La remontée de taux d’intérêts sur les bonds du trésor américain et européens a été accompagnée par la faiblesse du pétrole et des matières premières, et a par conséquent fait plonger les économies émergentes.

La réunion de la FED mercredi est le principal événement de la semaine. Alors que le rapport de l’emploi joue en faveur d’une remontée des taux, la principale attention sera tournée vers la prévision des membres du FOMC quant au nombre de remontée envisagées cette année via le “dot plot”

Un autre événement mercredi concerne le vote des Néerlandais. Les marchés s’attendent à ce que le PVV, qui a une politique anti union européenne marquée, soit maintenu hors du gouvernement, en ligne avec les récents sondages. Le cumul de l’élection néerlandaise et le meeting de la FED mercredi devraient entraîner une forte volatilité de mercredi midi  à jeudi matin.

GBP

Grâce à budget sans aucune surprise, le trading sur la livre était relativement calme la semaine dernière. Au final, la livre perd du terrain contre le dollar US et l’euro, du fait des nouvelles positives émanants des Etats Unis et de l’eurozone qui contrastent avec les risques politiques liés au Brexit. Cette semaine sera importante pour l’évolution de la livre à moyen terme. L’article 50 pourrait être déclenché dès mercredi. Jeudi a lieu le meeting de la BOE. Aucun changement dans la politique monétaire n’est attendu, mais comme toujours la communication du board concernant leurs prévisions sera critique. Enfin, le rapport de l’emploi sera également publié mercredi. La croissance des salaires pour dépasser modestement les attentes des marchés, fournissant un support à la livre.

EUR

La BCE a conservé sa politique monétaire inchangée jeudi dernier, comme attendu par l’ensemble du marché. Toutefois, le ton employé par Draghi était modestement plus optimiste qu’attendu. Il a en effet reconnu une amélioration des conditions économiques en zone euro, et déclaré une victoire contre la déflation. La monnaie commune a aussi été portée vendredi par le rapport du conseil qui a discuté de la possibilité de remonter les taux d’intérêts avant la fin du programme d’assouplissement. En revanche, Draghi a conditionné les nouvelles prévisions d’inflations à “l’implémentation complète” du programme de la BCE, et a confirmé la faible probabilité d’une remontée des taux en 2017 selon lui.
Cette semaine, la principale source de risk sur l’euro viendra des élections néerlandais mercredi et des chiffres de l’inflation en zone euro jeudi.

USD

Des créations d’emplois plus fortes qu’attendues semblent garantir une remontée des taux de 0.25% de la part de la FED mercredi soir. Cet événement est attendu par le marché et déjà incorporé dans le cours EURUSD, il devrait donc avoir un impact limité. La volatilité viendra principalement du ton adopté dans le rapport du FOMC et dans le discours de la présidente Janet Yellen après le meeting. En particulier, les marchés sont impatients d’évaluer l’opinion du board sur la force du marché du travail – proche du plein emploi -, la récente augmentation de l’inflation, et le rallye sur les marchés actions, qui poussent la consommation à la hausse par la création de richesse. Nous nous attendons à ce que les prévisions de remontée des taux sur 2017 visibles dans le “dot plot” soient augmentées à 4 sur l’année 2017 et 4 autres en 2018. Les économistes et les traders ont revu à la hausse de manière significative leurs anticipations pour 2017 quant au nombre de hausses, mais nous pensons qu’ils restent derrière la courbe ce qui laisse de la place pour un fort rallye du dollar après le meeting de mercredi.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.