Le rapport hawkish de la FED et les indicateurs en hausse boostent le dollar; la livre sterling chute suite à la faible production industrielle

Enrique Díaz-Álvarez10/Apr/2017Actualités

Nous avons observé un nouveau rallye du dollar la semaine dernière contre toutes les devises G10 à l’exception du Yen japonais. Le billet vert a terminé la semaine juste en dessous du range médian auquel il traitait avant les élections présidentielles de Novembre. Les principaux déclencheurs ont été les minutes de la FED mercredi et les chiffres de l’emploi publiés vendredi. Lors de leur dernier meeting, les membres du board de la FED se sont focalisés sur la manière et le moment où ils pourraient commencer à faire diminuer les stocks massifs de bons du trésor et de crédits hypothécaires amassés au fur et à mesure du programme d’assouplissement quantitatif, ce qui a pris les marchés quelque peu par surprise.

Les devises émergentes ont également été très secouées la semaine dernière. La couronne tchèque s’est appréciée de plus de 2% face à l’euro suite à la suppression anticipée du peg. A l’inverse, le rand sud africain et la livre turque se sont dépréciés de plus de 2%, le premier suite au renvoi du ministre des finances Gordhan, la seconde sur des facteurs géopolitiques après les bombardements d’une base aérienne syrienne par les Etats-Unis.

Cette semaine seront publiées les données d’inflation des Etats-Unis, Royaume-Uni, Chine, Suède, Norvège et Pologne. Ainsi, nous aurons d’ici la fin de la semaine une meilleure vue quant à la reprise de l’inflation au niveau mondial.

GBP

Les indicateurs économiques au Royaume-Uni publiés la semaine dernière étaient mitigés. La production industrielle était décevante, en baisse par rapport au mois précédent et en hausse de 2,8% sur l’année, contre des prévisions aux alentours des 4%. Les enquêtes PMI sur le climat des affaires en mars ont progressé significativement, renforcées par de bonnes données provenant des services. Les marchés ont choisi de se focaliser sur le négatif, et la livre s’est ainsi dépréciée contre toutes les devises G10 à l’exception du dollar Australien.

Le rapport sur l’inflation de la Banque d’Angleterre sera de la plus haute importance cette semaine étant donné le ton étonnamment hawkish adopté ces dernières semaines. Les attentes des marchés quant à une potentielle hausse des taux restent relativement faibles. Une remontée de l’inflation principale pourrait déclencher un mouvement significatif sur le marché des taux d’intérêts ce qui fournirait un fort support à la livre sterling.

Cette semaine, les chiffres de l’inflation au Royaume-Uni seront particulièrement importants, après que la Banque d’Angleterre a confirmé sa volonté de durcir sa politique monétaire. Les prévisions de remontée des taux restent remarquablement basses, et une autre augmentation de l’inflation principale pourrait déclencher un réalignement significatif des taux d’intérêts qui apporterait un soutien solide à la Livre Sterling.

EUR

Bien qu’il n’y ait eu aucune publication critique la semaine dernière sur la zone Euro, les décideurs de la politique monétaire de la BCE ont fait reculer l’EUR en affirmant qu’il n’y aurait pas de remontée anticipée des taux d’intérêts.

La semaine prochaine voit le début officiel de la campagne présidentielle française. Le calendrier économique est assez léger, les traders seront donc concentrés sur les sondages en France, qui continuent à indiquer un échec du Front National au second tour.

USD

Les chiffres de l’emploi sont sortis mitigés, mais les marchés ont choisi de se concentrer sur la partie positive des résultats. Avec seulement 98 000 emplois créés en mars et une révision à la baisse des données sur les mois précédents, les résultats étaient décevants. Cependant, nous avons pu observer une baisse marquée de toutes les catégories de chômage et une hausse des salaires d’environ 2,7% par rapport à l’an dernier.

Comme au Royaume-Uni, la semaine prochaine sera consacrée aux chiffres de l’inflation. Une autre augmentation de l’inflation principale de 0,2% sur le mois devrait faire ressurgir la possibilité de quatre hausses en 2017 et soutenir le dollar.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.