Les élections présidentielles françaises 23 Avril - 7 Mai 2017

Enrique Díaz-Álvarez13/Apr/2017Actualités

Qu’attendre des élections présidentielles françaises?

Les Eurosceptiques et populistes ont le vent en poupe après le vote du Brexit en Grande Bretagne et l’élection de Donald Trump à la présidentiel des Etats-Unis l’an passé. La prochaine bataille électorale clé aura lieu en France, où la campagne électorale a débuté officiellement, avant l’élection présidentielle très attendue du pays.

La montée du soutien pour la candidate de l’extrême droite, anti-EU, Marine Le Pen, a préoccupée les investisseurs, depuis que Le Pen a promis un référendum concernant le futur du pays au regard de l’Europe et de l’Union Européenne. Marine Le Pen continue d’être annoncée première en intention de vote sur le premier tour de la présidentielle. Cela explique les pressions sur l’Euro des dernières semaines (Figure 1), alors que le marché accueille la possibilité que la candidate du Front national puisse être désignée comme la prochaine présidente du pays en mai.

Figure 1: EUR/USD & Index du volume d’euro échangé (Avril ‘16 – Avril ‘17)

Source: Thomson Reuters Datastream Date: 12/04/2017

Quels sont les candidats dans la course?

Jean-Luc Mélenchon [France Insoumise]

Le soutien pour Jean-Luc Mélenchon, leader du parti d’extrême gauche la France Insoumise, a augmenté ces dernières semaines. Mélenchon, grâce à ses interventions télévisuelles réussis aux derniers débats dont il est ressorti gagnant dans les sondages, est passé du statut d’outsider à celui de candidat crédible ces derniers jours. Tout comme Marine Le Pen, Mélenchon a proposé un référendum sur la présence de la France dans L’UE.
Chance de gagner: 10/1 (9%)

Emmanuel Macron [En Marche!]

Centriste et ancien ministre de l’économie, Emmanuel Macron est devenu le favori inattendue des élections de cette année. Les chances de Macron de devenir président ont commencées sérieusement l’année dernière quand il s’est séparé du Parti socialiste de François Hollande et a établi son propre mouvement, En Marche! Ses plans pour réduire les imôts et augmenter les dépenses d’infrastructure publique ont été payant au regard des sondages où il a augmenté d’environ dix points de pourcentage au cours des quatre derniers mois seulement. Son inexpérience en politique et ses liens avec les grandes entreprises, y compris IB Rothschild, peuvent jouer contre lui.
Chance de gagner: 4/5 (55%)

François Fillon [Les Républicains]

Le conservateur François Fillon a souffert de quelques mois tumultueux pendant la campagne électorale. Tourmenté après une série d’allégations, Fillon est passé du statut de favori à une troisième place assez éloignée des deux premiers en quelques semaines. En janvier, le journal satirique, Le Canard Enchainé, a publié le premier de deux articles alléguant que Fillon avait placé sa femme, galloise de naissance, et deux de ses enfants sur la masse salariale publique en créant des emplois fictifs, gagnant près de 900 000 euros avant impôts.
Chances de gagner: 4∕1 (20%)

Marine Le Pen [Front National]

La possibilité que la leader du Front national de l’extrême droite, Marine Le Pen, remporte l’élection présidentielle française est passé du statut d’impensable à plausible au cours des derniers mois. Le Pen semble très susceptible de passer au second tour du scrutin et si elle venait à remporter l’élection, s’est engagé à tenir un référendum sur l’adhésion du pays à l’UE et à l’euro. Inutile de dire que le référendum « Frexit » dans la deuxième économie de la zone euro mettrait sérieusement en doute la durabilité à long terme du bloc monétaire.
Chances de gagner:11∕4 (27%)

Qui est devant selon les derniers sondages?

Contrairement au système de vote présent dans la majorité des pays de l’Europe, le Président Francais est élu avec deux tours. 11 candidats seront en lice lors du premier tour le dimanche 23 avril. Il est certain qu’aucun de ces candidats ne remportent une majorité. Les deux candidats ayant obtenu le plus de voix se retrouveront en face à face lors du second tour le 7 mai.
Les intentions de vote du premier tour restent remarquablement serrées. Le Pen et Macron, au coude à coude durant plusieurs mois, pourraient s’affronter au second tour. Début avril, les sondages annoncent Le Pen avec 23,9% des voix au premier tour, suivie par Fillon et Mélenchon avec respectivement 18,7% et 17,1% des voix (Figure 2).

Figure 2: Premier tour de l’élection présidentielle Francaise (Février 2017 – Avril 2017)

Source: Thomson Reuters Datastream Date: 12/04/2017

Même si Le Pen devait remporter le premier tour, elle reste cependant loin derrière les intentions de vote de Macron et Fillon au second tour. Le dernier sondage réalisé par Le Monde/Cevipof montre que Macron battrait Le Pen avec 61% des suffrages au second tour.

Près de 40% des électeurs sont encore indécis à quelques jours des élections. L’indécision lors du vote final pourrait être un atout majeur entre les mains de Le Pen. D’autre part, l’abstention est attendue en hausse de cinq millions d’électeurs comparée à 2012. C’est une bonne nouvelle pour Le Pen, étant donné que les parties d’opposition réalisent des performances historiques lors d’élections à faible taux de participation.

Quels sont les résultats probables de l’élection?

Étant donné le manque de fiabilité des sondages lors du référendum du Royaume-Uni sur l’UE et de l’élection présidentielle des États-Unis l’année dernière, les investisseurs restent préoccupés par la possibilité que Le Pen déjoue les pronostics et triomphe au deuxième tour. Le site Web de prédiction en ligne PredictIt, qui génère des probabilités implicites d’événements politiques, donne actuellement à Le Pen une chance de gagner de 30% contre une probabilité proche de 60% pour Emmanuel Macron (figure 3).

Le scénario le plus probable reste celui de Macron et Le Pen au deuxième tour du scrutin en mai. Le vote anti-Le Pen semble prévaloir lors de l’élection du deuxième tour, et à l’exception d’un développement politique significatif dans les prochains jours, le vainqueur de l’élection présidentielle française semble être Macron.

Cependant, un nouveau risque a émergé au cours des derniers jours: la possibilité que Mélenchon, le candidat de l’extrême gauche, passe de justesse devant Macron et Fillon, et effectue le tour décisif avec Le Pen. Alors qu’il est toujours clairement derrière Macron dans les sondages du premier tour, l’écart s’est considérablement réduit, avoisinant aujourd’hui les 5 points. Cela signifie que la possibilité d’un tour décisif Mélenchon-Le Pen, malgré tout encore faible, reste considérablement plus élevé que le scénario d’une victoire aux élections de Marine Lepen.

Figure 3: Preditlt Pronostics de l’élections présidentiels françaises (Jan ‘17 – Avril ‘17)

Source: Thomson Reuters Datastream Date: 12/04/2017

Comment les marchés ont-ils réagis?

Jusqu’à présent, le risque lié à l’élection présidentiel Française semble avoir été plus fortement anticipé par le marché obligataire que par le marché des changes. Après avoir atteint son plus haut niveau en 5 ans ces dernières semaines, le spread entre les bonds du trésor allemands et Français reste élevé. Ce spread mesure la différence entre le risque de détention d’actifs français par rapport à leurs équivalents allemand.

Figure 4: France/Allemagne écart des taux obligataires (2014 – 2017)

Source: Thomson Reuters Datastream Date: 12/04/2017

Jusqu’à présent, nous pensons que les marchés des devises n’a pas encore suffisamment pris en considération la possibilité d’une victoire de Marine Le Pen suite à la défaite du leader de l’extrême droite Geert Wilders lors de la récente élection néerlandaise. La réaction du marché des changes a été assez limitée suite à la propagation d’attaques terroristes au Royaume-Uni, en Suède et en Allemagne, ce qui mène généralement à un renforcement des parties populistes. Jusqu’à présent, nous n’avons pas vu de mouvement significatif sur la paire EUR / USD, celle-ci a été principalement influencée par les divergences entre la politique monétaire de la Banque centrale européenne et la Réserve fédérale.

Dans le cas d’une victoire inattendu de Marine Le Pen, nous nous attendons à une forte baisse de l’Euro face à toutes les principales monnaies. Cela confirmerait nos prévisions concernant la monnaie unique visant la parité avec le dollar américain au cours de l’année. Nous nous attendons également à ce que les investisseurs se détournent des actifs des marchés émergents les plus risqués, pour s’orienter vers des devises refuge telles que le yen japonais et le franc suisse.

Nous envisageons que Le Pen reste dans l’incapacité de gagner le second tour des élections et nous serons donc susceptibles de voir une hausse à court terme de l’Euro le cas échéant. Les sondages peuvent faire des erreurs, comme l’ont illustrés le cas de Brexit et des élections présidentielles aux États-Unis, néanmoins ils dépassent rarement les vingt points de marge d’erreur.
Par ailleurs, la possibilité d’un Melenchon-Le Pen reste un risque plus important au deuxième tour. La récente progression dans les sondages du candidat d’extrême gauche l’a presque placé dans la marge d’erreur d’arriver second au premier tour. Alors que les sondages donnent également une avance confortable à Mélenchon face à Le Pen au deuxième tour, sa victoire mettrait en danger le statu quo européen. Alors que le principal scénario reste la victoire de Macron, nous pensons que le risque faible mais réel d’une victoire de Mélenchon n’est pas suffisamment anticipé par la monnaie commune.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.