Le dollar s'effondre à cause de risques politiques aux Etats-Unis

Enrique Díaz-Álvarez24/Jul/2017Actualités

Le marché des devises a décidé de passer outre le message Dovish de la BCE jeudi dernier et de se concentrer sur l’interminable feuilleton qu’est le scandale Trump-Russie et l’apparente incapacité du parti Républicain à faire passer ses réformes politiques. Le dollar a terminé la semaine à la baisse contre chaque devise du G10 sauf le Sterling. La Livre Sterling a été mise à l’épreuve par des conflits politiques internes. Les négociations de Brexit semblent bloquées et de plus en plus d’institutions financières annoncent leurs intentions de retirer leurs activités de Londres.

La Réserve Fédérale se réunira mercredi prochain. Alors que l’on n’attend aucun changement au niveau de la politique monétaire publique, ce sera probablement la dernière chance pour une Banque Centrale d’influencer les marchés avant les congés du mois d’Août. Cette réunion prend une importance accrue car l’écart entre les attentes des marchés des taux d’intérêt et les communications de la Fed sur la probabilité d’une nouvelle hausse en 2017 est maintenant assez élevé.

GBP

Les données sur l’inflation en juin du Royaume-Uni ont pesé sur la livre mardi.
L’importance de la baisse, 0,3% pour l’inflation globale et de 0,2% pour l’inflation de base, était plutôt inhabituelle et renforce la pensée selon laquelle la période de faiblesse de la devise a atteint son apogée. Cela pourrait entraîner un retard dans le cycle de hausse des taux de la banque d’Angleterre. Les négociations de Brexit se déroulent dans un climat glacial et les annonces de certaines banques bancaires concernant le retrait de leurs opérations hors du Royaume-Uni ont toutes deux contribué à affaiblir la Livre qui a fini la semaine avec la plus mauvaise performance parmi les principales devises.

EUR

Lors de la réunion de la BCE de jeudi dernier, le président Mario Draghi a maintenu son discours Dovish, soulignant la nécessité pour la banque centrale de rester à la fois « persistante » et « patiente » quant à son programme de relance à grande échelle.

Draghi a réaffirmé que les risques pour la croissance dans la zone euro étaient « globalement équilibrés », bien que l’inflation sous-jacente devait encore faire preuve de signes convaincants et qu’un « degré substantiel d’adaptation » était encore nécessaire. Le Conseil des gouverneurs a également été unanime dans sa décision de garder les orientations inchangées.

Bien que prudentes, ces affirmations étaient appuyées par la suggestion que la BCE ne s’importe que très peu d’avoir un Euro plus fort. Cependant, tout impact négatif sur la devise a été contrebalancé par de nouvelles révélations sur les enquêtes Trump-Russie outre Atlantique et l’affaiblissement de l’Euro en regard du Billet-vert n’a été que de courte durée.

La semaine prochaine, les indices d’activité des entreprises de la zone Euro pour le mois de Juillet seront publiés. Ce sont les indicateurs de l’économie européenne les plus fiables. On peut s’attendre à la persistance de niveaux élevés, en cohérence avec une croissance supérieure ou égale à 2%. Cependant, ces résultats seront probablement éclipsés par la réunion de la BCE ce mercredi.

USD

Des données éparses, de seconde-zone en provenance des USA ont été complètement éclipsées par l’émergence d’une crise politique concernant les liens avérés entre la Russie et l’Administration Trump et l’échec de l’effort Républicain de contrecarrer l’Obamacare.
L’absence de réduction de taxes ou de dépenses d’infrastructure à l’avenir a mené le Dollar à chuter lourdement .

Nous avons maintenant les yeux rivés sur la réunion de la FED mercredi. Les traders sont plutôt pessimistes sur les perspectives économiques des Etats-Unis et remettent en cause de hausse de taux. Le dollar, au plus bas depuis des années, devrait être assez volatile mercredi.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.