L’espoir d’une coalition allemande et des données économiques fortes font monter l’euro

Enrique Díaz-Álvarez28/Nov/2017Actualités

Des nouvelles politiques et économiques positives ont ébranlé les marchés des devises en raison de la torpeur traditionnelle des fêtes de Thanksgiving. Une nouvelle coalition entre les conservateurs et les sociaux-démocrates allemands a été tentée après l’échec des pourparlers à quatre, soutenant ainsi la hausse des indices d’activité à des sommets d’il y a sept ans. D’autres monnaies européennes, comme la livre sterling, ont grimpé sur les basques de l’euro. Le dollar n’a pas été aidé par l’incapacité des taux d’intérêt américains à se stabiliser plus haut. Le perdant de la semaine a été la livre turque, les investisseurs perdant confiance dans la volonté de la banque centrale de déployer des outils monétaires pour lutter contre l’inflation.

De nombreuses données économiques sont disponibles pour la semaine prochaine. Les indices d’activité des PMI, la croissance du PIB du troisième trimestre et, surtout, les données sur l’inflation seront publiées. Nous nous concentrerons sur les prix à la consommation aux États-Unis et les estimations de l’indice CPI de la zone euro, tous les deux jeudi.

GBP

Le budget de 2018 est sorti la semaine dernière, avec des attentes plutôt moroses sur la croissance future, la productivité et le salaire des travailleurs britanniques. Cependant, les marchés des changes ont entièrement ignoré les nouvelles publiées. L’accent reste sur les négociations sur le Brexit avec la Commission européenne. La prochaine date clé est la réunion du Conseil européen des 14 et 15 décembre. Si les responsables européens estiment que des progrès suffisants ont été réalisés pour passer à l’étape suivante, les chances d’un “Hard Brexit” diminuent considérablement et la livre sterling devrait commencer à converger vers sa valeur d’équilibre (plus élevée). Cependant, le résultat de la réunion reste très incertain et nous nous attendons à ce que la volatilité de la livre sterling augmente.

EUR

Au mois de novembre, une série de très hauts indices PMI confirme que l’économie de la zone euro termine l’année sur une excellente note. L’indice composite ayant même flirté avec ses plus hauts historiques. Bien que les indices PMI soient légèrement au dessus des données de croissance de ces deux dernières années, la solidité des récentes publications économiques est indéniable.

La politique de la BCE devrait rester cependant concentrée sur les niveaux d’inflation décevants. La publication de l’indice des prix à la consommation de novembre la semaine prochaine sera peut-être la donnée la plus critique de la zone euro (meeting de la BCE exclus). L’inflation sous-jacente (excluant l’énergie et l’alimentation) devrait rester inférieure ou égal à 1%, garantissant des taux d’intérêt négatifs en zone euro dans un avenir proche.

USD

Comme d’habitude, très peu de nouvelles sont sorties durant la semaine de vacances de Thanksgiving aux Etats-Unis. Les minutes de la dernière réunion de Réserve fédérale ont confirmé qu’une hausse des taux en décembre est une quasi-certitude mais les marchés de taux d’intérêt restent sceptiques quant aux chances de futures hausses par la suite.

Mis à part la publication des données sur l’inflation des dépenses personnelles des consommateurs jeudi, le principal moteur du dollar américain sera les annonces sur les progrès réalisés par le congrès américain sur les réformes fiscales.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.