Les évènements géopolitiques stimulent le marché des devises

Enrique Díaz-Álvarez13/Mar/2018Actualités

Les évènements géopolitiques ont volé la vedette, la semaine dernière, à la réunion de la BCE et au rapport de paie américain. Les nouvelles selon lesquelles le Mexique et le Canada seraient exemptés des taxes Trump sur l’acier et l’aluminium ont stimulé ces deux devises, tandis que l’annonce d’une rencontre entre le leader nord-coréen Kim Jong-un et le président Donald Trump a soutenu le Won coréen. Les devises du G10 se sont comportées comme on pouvait s’y attendre dans un environnement à risque, avec le Franc suisse et le Yen à la baisse et les Dollars australien et néo-zélandais au sommet. Le Sterling, l’ Euro et le Dollar US ont terminé la semaine plus ou moins où ils l’avaient commencée.

La semaine prochaine sera relativement légère en terme de données. A noter que le rapport sur l’inflation aux États-Unis mardi, sera le dernier élément d’information important avant la réunion de la Réserve Fédérale la semaine prochaine.

GBP

Le Sterling a bénéficié la semaine dernière des rapports d’activité PMI qui étaient meilleurs que prévus. En l’absence de nouvelles significatives concernant les négociations sur le Brexit, cela a suffi à pousser le Sterling légèrement à la hausse face à l’ Euro et le Dollar. Il semble que cette semaine va également être calme, et le Sterling devrait être principalement influencé par les évènements extérieurs au Royaume-Uni.

EUR

L’effet positif de l’annonce qu’un gouvernement de coalition avait été accepté en Allemagne a été annulé par l’avancée populiste aux élections italiennes, et laissant l’ Euro en suspens au début de la semaine. La réunion de la BCE jeudi s’est aussi avérée être un non-événement, n’impactant quasiment pas l’ Euro contre le Dollar. Comme pour le sterling, le calendrier de cette semaine est assez léger, avec uniquement les chiffres de la production industrielle.

USD

Les craintes d’une guerre commerciale mondiale reculent quelque peu, après que les États-Unis ont précisé que le Mexique et le Canada seraient exemptés des taxes sur l’acier et l’aluminium et que d’autres exemptions seraient également envisagées. Le rapport des emplois non-agricoles de vendredi a montré des chiffres très forts de création d’emplois; le taux de chômage et les salaires ont, eux, très peu évolué, avec des hausses de salaire progressant à un rythme toujours confortablement supérieur à l’inflation. En conclusion, le rapport est favorable à trois ou quatre montées des taux en 2018.

Cette semaine, le rapport sur l’inflation mardi fournira plus d’informations sur l’un des facteurs les plus déterminants pour les hausses de taux de la Réserve Fédérale pour les trimestres à venir.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.