Les principales devises évoluent dans des fourchettes serrées alors que les marchés attendent la réunion de la Réserve Fédérale

Enrique Díaz-Álvarez19/Mar/2018Actualités

Le Dollar, la Livre Sterling et l’Euro se sont tous échangés dans une fourchette très serrée la semaine dernière, alors que la réunion de la Réserve Fédérale américaine se profile juste devant nous. Nous avons constaté une certaine faiblesse des Dollars canadien, australien et néo-zélandais en réaction à la faiblesse générale des actifs à risque, la Lire turque a entraîné des pertes dans les devises des marchés émergents.

Nous nous attendons à ce que la volatilité revienne sur les marchés des changes cette semaine avec un flot de nouvelles venant des banques centrales. En plus de la décision de la Réserve Fédérale, la Banque d’Angleterre, le Conseil de Réserve de Nouvelle-Zélande et les banques centrales de Russie et du Brésil, entre autres, rendront également leurs décisions monétaires respectives.

GBP
Tous les yeux sont maintenant rivés sur la réunion de la Banque d’Angleterre jeudi. Nous pensons qu’il y a un potentiel de hausse de la Livre Sterling, car le MPC signale qu’une autre augmentation des taux devrait arriver lors de la réunion de mai, ce qui élèvera encore les attentes de taux à moyen terme. Les données sur l’inflation mardi et le taux de chômage mercredi compléteront une semaine exceptionnellement chargée pour la Livre Sterling.

EUR
Une absence quasi-totale de nouvelles significatives la semaine dernière hors de la zone Euro s’est reflétée dans le trading de la monnaie unique, celle-ci a évolué dans une fourchette très serrée. Cette semaine est également calme avec une absence de données majeures ou de nouvelles politiques attendues. L’Euro évoluera en fonction des nouvelles venant principalement des banques centrales aux États-Unis et au Royaume-Uni.

USD
Un rapport sur l’inflation entièrement conforme aux attentes a laissé peu de place aux mouvements importants pour le Dollar américain la semaine dernière. Le limogeage du secrétaire d’état américain Tillerson, largement considéré comme une force modératrice dans l’administration Trump, a atténué l’appétit pour le risque sur les marchés des actions et des matières premières, mais a eu peu de retombées pour le Dollar américain.

Une hausse des taux d’intérêt est entièrement prise en compte par le marché la semaine prochaine. L’accent sera donc mis sur la communications de la Réserve Fédérale et plus précisément, sur les futures attentes de trajectoires de taux et le résumé des projections économiques (SEP). Nous prévoyons une nette dérive des projections de hausses à court terme, ce qui pourrait avoir un effet très tonique sur le dollar américain cette semaine.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.