L'appréciation du dollar continue

Enrique Díaz-Álvarez18/Juin/2018Actualités

18L’appréciation du dollar continue suite à la réunion de la FED, la BCE poursuit sa politique monétaire accomodante

Le contraste entre les perspectives de plus en plus positives de la réserve fédérale américaine et celles des autres grandes zones monétaires s’est accentué la semaine dernière après les réunions de la Fed et de la BCE. En plus de la hausse des taux actée, la Fed a clairement suggéré que quatre hausses en 2018 sont plus probables que trois. À l’autre bout du spectre, la BCE annonce une diminution QE et le fait de la manière la plus accommodante possible, déclarant qu’elle ne prévoit pas d’augmenter les taux pendant neuf mois au moins. Le verdict du marché des changes sur les événements de la semaine était clair, le dollar a augmenté de manière significative contre toutes les principales devises dans le monde.

Cette semaine devrait être presque aussi riche que la précédente en événements sur marché. En plus de la réunion de la Banque d’Angleterre jeudi, les chiffres PMI de la zone euro devraient fournir une lecture anticipée pour savoir si l’économie est en train de rebondir suite à sa récente faiblesse.

GBP

De bonnes nouvelles venant du rapport sur le travail de la semaine dernière ont permis à la livre sterling de bien tenir le coup face au dollar américain, même si la livre a enregistré un recul pour la semaine. Cette semaine, l’événement clé sera la réunion de la Banque d’Angleterre jeudi. Les marchés semblent s’attendre essentiellement à une réédition de la réunion précédente, c’est à dire un vote 7-2 de la part des membres du MPOC pour le statu quo et pas de hausses. Toute autre signal “hawkish” serait sans aucun doute un important support pour la livre sterling.

EUR

Malgré l’annonce quelque peu surprenante d’une date de fin pour son programme d’assouplissement monétaire, l’euro a fortement chuté après que la BCE a indiqué que toute hausse des taux d’intérêt dans la zone euro resterait très lointaine. La BCE a explicitement indiqué dans sa déclaration que «des mesures de relances significatives étaient toujours nécessaires» et qu’elle s’attendait à ce que les taux directeurs restent aux niveaux actuels «au moins jusqu’à l’été 2019». Ce qui est beaucoup plus long que ce que les marchés espéraient. Le président Draghi a également profité de la conférence de presse après la réunion pour réitérer le message accommodant de la BCE. Sans surprise, l’euro a franchi les derniers niveaux de résistance après la réunion pour terminer la semaine sous 1,16. Un certain soulagement pourrait venir cette semaine pour la monnaie unique si les indices d’activité PMI se stabilisent.

USD

La réserve fédérale a augmenté ses taux de 25 points de base mercredi, tout en signalant qu’elle est prête à monter les taux deux fois supplémentaires en 2018, soit un rythme plus rapide que ce que le marché avait prévu avant la réunion. La «dot plot» du FOMC a montré un léger changement à la hausse des prévisions de taux à court terme. Cela implique que la banque centrale est sur la bonne voie pour faire repartir les taux à la hausse en septembre et à nouveau en décembre, lorsque les deux prochaines séries d’indices économiques seront publiées. En conséquence le dollar américain a connu la hausse la plus important que nous ayons vu depuis de nombreux mois, en se renforçant contre toutes les principales devises.

La semaine à venir est assez dégagée en termes de publications macroéconomiques du côté des États-Unis, et nous nous attendons à ce que le dollar soit conduit par des nouvelles venues de l’international ainsi que les tractations sur les taxes entre la Chine et les États-Unis.

Imprimer

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.