Les marchés recherchent du risque et vendent du dollar

Enrique Díaz-Álvarez09/Juil/2018Actualités

Les marchés du monde entier ont décidé d’adopter une vision moins pessimiste de la menace d’une guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. Les actions ont augmenté dans le monde entier et pourtant les rendements américains ont légèrement reculé. La combinaison de rendements inférieurs aux États-Unis et d’appétit accru pour le risque a alimenté une remontée de toutes les principales devises par rapport au dollar américain. La monnaie la plus performante a été le peso mexicain en hausse de plus de 6%, les marchés ayant vendu la rumeur, achètent aujourd’hui la réaction des médias à la victoire électorale de la gauche mexicaine lors des élections de dimanche dernier.

Tous les regards sont tournés vers le rapport de juin sur l’inflation aux États-Unis publié jeudi. La publication du compte rendu de la dernière réunion du conseil de la BCE, également jeudi, sera l’autre événement de la semaine.

GBP
Les nouvelles positives des enquêtes PMI sur l’activité des entreprises et un message optimiste de Carney ont tous deux été très regardés par les marchés, malgrès l’absence de progrès dans les négociations sur le Brexit. La livre sterling a augmenté petit à petit face à l’euro et au dollar américain, réalisant une belle hausse de plus de 1% sur la semaine.

Cette semaine sera assez chargée pour la livre sterling. Les résultats de la production industrielle seront publiés ce mardi et pourront faire apprécier la livre, à condition que ces indicateurs confirment la tendance très positive de l’économie britannique.

EUR
Malgré une semaine calme dans la zone euro, il y a eu une hausse inattendue en Allemagne en ce qui concerne les ordres et la production industrielle. Ces données confirment que le ralentissement économique de la zone euro à l’approche de l’été ne représente pas la tendance générale. La BCE clarifiera jeudi ses estimations pour les hausses d’intérêt à venir. Le marché attend une première hausse en septembre. Nous commençons à croire que cela arrivera plus tôt que prévu.

USD
Les rapports concernant l’emploi en juin ont été mitigés. Le nombre de créations d’emploi a dépassé les attentes, de 195 000 à 213 000 postes créés. On remarque aussi que les rapports pour le mois de mai ont été révisés à la hausse. Le chômage a pourtant enregistré une croissance de 3,8% en mai et 4% en juin. Cela a été provoqué par l’entré sur le marché des travailleurs espérants trouver un nouvel emploi. La croissance des salaires a ralenti de 0,3% à 0,2% par rapport au mois passé mais s’est accru de 2,7% sur les douzes derniers mois. C’est la première fois depuis des années que cet indicateur est en-dessous du taux d’inflation. En plus de ce raté, si les indices CPI sur l’inflation publiés ce jeudi sont décevants, les acteurs du marché vont réviser leurs prévisions sur le dollar et vont intensifier la tendance de vente de dollar.

Print

Écrit par Enrique Díaz-Álvarez

Directeur des risques chez Ebury, Enrique est responsable de la direction stratégique et de l’analyse du marché des devises. Enrique est considéré par Bloomberg comme l’un des meilleurs prévisionnistes forex.