Les devises se renforcent face au dollar avec la fin (espérée) du conflit commercial

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

16 December 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

Toutes les nouvelles importantes d’une semaine mouvementée sont allées dans le bon sens pour les marchés financiers. L’optimisme général entraîne un appétit grandissant des investisseurs pour le risque. La réserve fédérale semble être en attente après sa réunion de décembre et le résultat global a été une hausse générale de toutes les principales devises, à l’exception du yen contre le dollar américain.

La semaine prochaine s’annonce chargée sur les marchés des changes. Les principaux indices PMI flash de l’activité des entreprises dans la zone euro sortent lundi. Nous verrons ce jeudi la réaction de la Banque d’Angleterre au nouveau paysage politique après les élections britanniques. Enfin nous verrons ce vendredi des publications importantes sur l’inflation aux États-Unis. Nous nous attendons à des données globalement positives qui pourraient bien être en faveur de la livre sterling d’une part et des devises émergentes d’autre part tout au long de la semaine.

GBP
La livre sterling s’est renforcée après la victoire historique des conservateurs aux élections de jeudi et le soulagement que l’accord de retrait puisse finalement être adopté par le parlement. Cela ne supprime pas totalement l’incertitude sur les relations futures entre le Royaume-Uni et l’UE, qui doivent encore être négociées avant la date limite du 31 décembre 2020. Cependant, la majorité absolue des conservateurs signifie probablement que tout accord conclu par le gouvernement de Johnson pourra passer devant le parlement. Nous nous attendons maintenant à ce que la banque d’Angleterre revoit son évaluation sur la trajectoire future de l’économie britannique, ce qui pourrait bien donner une modeste impulsion supplémentaire à la livre avant la fin de l’année.

EUR
Christine Lagarde, à la tête de la BCE, nous conforte dans notre point de vue optimiste sur l’économie de la zone Euro. Durant la réunion de décembre, les projections macroéconomiques ont été revu à la hausse. La présidente Lagarde a également utilisé un ton optimiste durant la conférence de presse.
De plus, la possibilité d’un accord commercial entre la Chine et les Etats-Unis ajoute aussi son grain d’optimisme.
Nous attendons impatiemment cette semaine les indicateurs PMIs qui devraient être positifs. De plus, le gouvernement allemand pourrait être amené à réaliser des relances budgétaires plus importantes, ce qui devrait avoir un impact positif pour l’euro.

USD
La FED a été clair sur le fait de maintenir ses taux et de ne pas les modifier au mois de décembre. La première phase l’accord commercial Chine – Etats-Unis a été conclu et nous confirme qu’une baisse des taux n’aura pas lieu prochainement.
Entre temps, l’absence de pressions inflationnistes empêche pour le moment une hausse des taux.
Une politique monétaire américaine stable et une hausse des flux vers l’Europe et dans le monde créent à nos yeux un climat positif à la fois pour l’euro et les devises des marchés émergents. Le renforcement de ces devises sera probablement un sujet majeur pour le marché des devises en 2020.

SHARE