Effondrement des prix du pétrole aux États-Unis : qu’est-ce que cela signifie pour le change ?

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

21 April 2020

Written by
Bran Thévenet

External Relationship Manager chez Ebury

La nouvelle majeure hier sur les marchés financiers a sans aucun doute été l’effondrement spectaculaire des prix du pétrole aux États-Unis, mais quelles en ont été les conséquences sur le marché des changes ?

Le prix de référence du pétrole américain, le West Texas Intermediate (WTI), a fortement chuté au cours de la journée, dans la crainte d’une contraction massive de la demande de cette matière première, induite par les blocages du COVID-19. Fait remarquable, le prix du baril de pétrole WTI est passé d’environ 18 dollars à un niveau négatif. À partir de ce moment, il est tombé en chute libre, plongeant à moins 37 dollars le baril à un moment donné.

C’est la première fois dans l’histoire que les prix ont basculé en territoire négatif – ce qui signifie en fait que les producteurs de pétrole paient les acheteurs pour qu’ils se débarrassent de la marchandise. La principale raison de cette étrange tournure des événements est la suivante : avec une demande de pétrole proche de zéro, les centres de stockage sont complètement remplis. Cela signifie qu’il est moins coûteux de payer quelqu’un pour se débarrasser du pétrole plutôt que de transporter le surplus et de le conserver dans des entrepôts de stockage jusqu’à une reprise de la demande.

L’impact sur le marché des changes n’a cependant pas été aussi conséquent qu’on pourrait le penser. Nous avons assisté à une légère hausse du dollar par rapport à l’euro au cours des échanges asiatiques, ce qui tend à être le cas lorsque nous constatons une baisse significative du pétrole. Les devises dépendantes des matières premières ont également légèrement souffert, avec en tête le rouble russe. Le dollar canadien et la couronne norvégienne ont également perdu du terrain au cours des dernières 24 heures, mais pas de manière dramatique. Le Brent a notamment franchi la barre des 20 USD aujourd’hui, avec un point bas sous les 19 USD le baril.

La livre s’effondre, le nombre de décès au Royaume-Uni tombe à son niveau le plus bas depuis deux semaines

La livre sterling a légèrement baissé par rapport au dollar hier, même si nous constatons que cela est dû en grande partie à la force du billet vert plutôt qu’à la fragilité de la livre.

Nous commençons à voir des raisons d’être optimistes dans les derniers chiffres du virus au Royaume-Uni. Si le nombre de nouveaux cas quotidiens reste élevé, aux alentours de 5 000, ce nombre semble se stabiliser et, espérons-le, en voie de diminution dans les jours à venir. Le nombre de décès causés par le virus est également tombé à 449 lundi, son niveau le plus bas depuis deux semaines, bien que ce chiffre soit probablement dégonflé par le fait que les décès du week-end ne sont souvent signalés que quelques jours après le début de la semaine.

Les données sur le travail au Royaume-Uni lundi étaient impressionnantes, bien qu’il faille noter qu’elles concernent la période d’avant la crise et sont donc nulles et non avenues. Nous nous tournons plutôt vers les données du PMI de jeudi et les chiffres des ventes au détail de vendredi, qui nous donneront une idée plus précise de la manière dont l’économie britannique fait face à la crise.

Augustin Doittau
FX Corporate Dealer

SHARE