Le dollar rebondit dans un contexte d’aversion au risque

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

19 October 2020

Written by
Enrique Diaz-Alvarez

Directeur des risques

Les actions du monde entier ont été vendues au même titre que les obligations, tandis que les investisseurs sont tournés vers des valeurs refuges, en particulier le dollar, le yen japonais et le franc suisse. Toutefois, ces mouvements ont été modestes et n’ont pas modifié de manière significative les tendances de ces dernières semaines. L’euro est revenu au milieu de sa fourchette de trading qui se maintient depuis août par rapport au dollar américain, rebondissant entre 1,16 et 1,19. Les plus grands perdants ont été les monnaies d’Europe centrale, en raison des craintes que ces pays soient particulièrement touchés par la deuxième vague de la pandémie de covid-19.

Les marchés se concentrent de plus en plus sur les élections américaines de novembre. Le consensus semble être confiant qu’une large victoire démocrate (qui gagnerait la présidence et le sénat) serait positif pour les actifs à risque et négatif pour le dollar américain. La publication vendredi des indices PMI flash de l’activité économique de la zone euro pour le mois d’octobre est le principal événement de la semaine. La récente prolifération des confinements locaux pourrait créer des incertitudes pour les marchés, une forte déception dans les indices PMI pourrait mettre en évidence la nécessité de nouvelles mesures d’assouplissement de la BCE.

EUR
La détérioration des chiffres du covid-19 dans la zone euro et la réimposition de confinements locaux ont nui à l’euro la semaine dernière. Les chiffres PMI qui seront publiés vendredi prendront donc une importance supplémentaire. Ils constitueront la première mesure de l’impact économique de ces confinements partiels et des autres mesures restrictives. Une baisse du chiffre composite en dessous du niveau 50 qui marque l’expansion, mettrait une pression supplémentaire sur la BCE pour préparer de nouvelles mesures d’assouplissement. Nous nous attendons à ce que l’euro baisse dans ce contexte.

GBP
Comme nous nous y attendions, les négociations sur le Brexit se sont enlisées la semaine dernière, mais Boris Johnson a renoncé à sa menace de se retirer des négociations. La livre sterling a évolué en grande partie en ligne avec l’euro, de sorte que les marchés s’attendent encore clairement à ce qu’un accord modeste soit conclu. Peu de données marquantes seront publiées cette semaine, alors attendez-vous à ce que l’attention reste sur les chiffres du covid-19 au Royaume-Uni et sur la possibilité d’un nouveau confinement, qui pourrait potentiellement frapper la livre de plein fouet.

USD
La semaine dernière, les ventes au détail aux États-Unis ont été très positives, malgré le fait que les mesures de relance n’aient pas encore été renouvelées. Les élections américaines de novembre commencent à éclipser les données économiques des États-Unis. Ces dernières seront en tout cas pauvres cette semaine. Les sondages montrent une avance plus importante et plus stable pour les démocrates qu’à la même époque en 2016, ce qui est bon signe pour les actifs à risque. Le dernier débat présidentiel de jeudi sera le principal sujet de discussion des traders cette semaine.

SHARE