Les devises des pays émergents se redressent grâce au rebond des matières premières

( 2 min read )

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

1 juin 2021

Written by
Matthew Hopper

Les principaux thèmes des marchés financiers des six derniers mois ont été rejoués  la semaine dernière.

Les matières premières ont fortement rebondi, les données sur l’inflation aux États-Unis ont surpris à la hausse, et les actifs à risque se sont redressés, les devises des marchés émergents sensibles aux matières premières prenant la tête. Les taux des pays du G10 sont toujours en suspens, mais nous pensons que ce n’est qu’une question de temps avant qu’ils ne reprennent leur hausse, dans un contexte de reprise économique plus forte que prévu ailleurs et de pression constante sur les chaînes d’approvisionnement et, en fin de compte, sur les prix. Dans la lignée de ces thèmes, le real brésilien, le peso chilien et le dollar néo-zélandais ont été les gagnants de la semaine dernière, tandis que le yen japonais, valeur refuge, a été, sans surprise, le moins performant.

Cette semaine boursière est écourtée par les congés de lundi à Londres et à New York, mais sera néanmoins riche en données. Les données sur l’inflation dans la zone euro pour le mois de mai seront publiées mardi et montreront dans quelle mesure les pressions inflationnistes dans cette zone suivent avec un certain décalage la trajectoire ascendante des États-Unis. Plus tard dans la journée de mardi, l’indice ISM américain sera publié, et l’accent sera mis sur la composante des prix payés. Enfin, vendredi, nous aurons la dernière lecture sur l’état du marché de l’emploi américain via le  rapport sur les salaires pour le mois de mai, où la demande en plein essor devrait se  heurter à des frictions sur le marché du travail, laissant les chiffres soumis à un degré inhabituel d’incertitude.

 

GBP

Une reprise en plein essor menée par le secteur manufacturier, comme en témoignent les indices PMI d’activité, et les bruits bellicistes de la Banque d’Angleterre ont propulsé la livre sterling à la deuxième place du tracker de performance G10 FX de la semaine dernière.

Alors que nous pensons que la hausse de la livre pourrait prendre une pause à court terme, en particulier compte tenu du manque de nouvelles sur l’évolution du marché cette semaine, nous pensons que la Banque d’Angleterre pourrait conduire la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne dans le processus de retrait de la relance monétaire de l’économie, ce qui ne peut être que positif pour la devise. 

 

EUR

Certains commentaires accommodants des membres du conseil de la BCE ont stoppé la hausse de l’euro, pour le moment. Alors que les marchés restent concentrés sur la réunion de la BCE du 10 juin, nous pensons que les données préliminaires de l’inflation de mai de cette semaine recevront plus d’attention que d’habitude. 

Une augmentation de l’indice global pour atteindre précisément l’objectif de la BCE d’un peu moins de 2 % est déjà prévue, tout comme un bond plus modeste du sous-indice de base qui exclut les composantes volatiles de l’alimentation et de l’énergie, à un niveau encore inférieur à l’objectif pour ce dernier. Cependant, les stratèges ont récemment tardé à ajuster à la hausse leurs estimations de l’inflation dans le monde, et nous pensons donc qu’il y a de la place pour une surprise positive qui soutiendrait la monnaie commune.

 

USD

Une autre semaine, une autre surprise à la hausse dans les données sur l’inflation en provenance des États-Unis. La semaine dernière, il s’agissait à la fois du déflateur du PIB du premier trimestre et du déflateur des dépenses de consommation personnelle (PCE), qui est la mesure d’inflation préférée de la Réserve fédérale. Pour l’instant, les marchés obligataires prennent la situation en main et le rendement du Trésor à 10 ans a terminé la semaine non loin de son point de départ. 

Outre le chiffre clé, mais dernièrement quelque peu obscur, de l’emploi vendredi, un certain nombre de responsables de la politique de la Fed prononceront des discours cette semaine. Nous serons très attentifs pour voir si les surprises constantes dans les chiffres de l’inflation commencent à modifier le consensus très majoritairement conciliant parmi les membres du FOMC.

SHARE