L’EUR/USD évolue dans l’attente de la réunion du FOMC

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

10 June 2020

Written by
Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

Le dollar américain est sur la défensive depuis hier, il a été vendu assez brutalement dans l’après-midi et a terminé la journée en baisse par rapport à la plupart des principales devises.

Il n’y a pas eu de véritable catalyseur de la baisse du billet vert, à l’exception peut-être de quelques soubresauts du marché avant la réunion de la Réserve fédérale de ce soir. Comme nous l’avons noté hier, aucun changement de politique n’est attendu de la part de la Fed. Certains sur le marché spéculent sur le fait que la banque centrale pourrait introduire une forme de contrôle de la courbe des taux pour les faire baisser, nous considérions cela comme peu probable à ce stade.

La principale incertitude qui précède l’annonce concerne l’opinion de la Fed sur la façon dont elle envisage la reprise de l’économie américaine après la crise et sur la position du principal taux de base de la banque sur l’horizon de prévision. Le dollar évoluera probablement à la hausse si la Fed indique qu’elle observe des signes d’une reprise économique plus rapide que prévu en forme de V. Si la Fed minimise les récentes données optimistes et considère qu’il ne s’agit que d’une correction mineure, les investisseurs verront probablement cela comme un signal baissier pour le billet vert.

En plus de ses projections actualisées du PIB, la Fed donnera pour la première fois depuis décembre, un graphique actualisé “dot plot”. Nous pensons que le graphique montrera le manque d’appétit pour un changement du statu quo concernant les taux d’intérêt. La graphique indiquera également ce que pense la moyenne des membres alors que les taux devraient rester aux niveaux actuels tout au long de l’horizon de prévision. Il est toutefois possible qu’une poignée de membres voient les taux augmenter avant la fin de 2022. Si tel était le cas, nous pourrions alors assister ce soir à une légère reprise du dollar.

La livre sterling atteint son plus haut niveau depuis trois mois

La livre continue à bénéficier de la faiblesse générale du dollar américain, augmentant ses gains à presque 6% depuis la mi-mai, s’échangeant maintenant juste en dessous du niveau de 1,28.

Nous attribuons la quasi-totalité de ce mouvement à la fragilité du dollar plutôt qu’à des nouvelles positives en provenance du Royaume-Uni. Les nouvelles en provenance du Royaume-Uni ont en fait été largement négatives. Le quatrième cycle de négociations de Brexit est terminé, les deux parties ayant déclaré que peu de progrès avaient été réalisés. La décision du Royaume-Uni d’imposer une période de quarantaine de 14 jours pour les visiteurs étrangers fait craindre une vague de pertes d’emplois dans le secteur du voyage. Pendant ce temps, les investisseurs se préparent à recevoir vendredi des données sur le PIB et la production industrielle du mois d’avril qui devraient afficher des niveaux de contraction record.

Un point positif pour la livre sterling est toutefois l’absence apparente de consensus au sein de la Banque d’Angleterre concernant la mise en œuvre de taux d’intérêt négatifs. Jon Cunliffe, le responsable des taux de la BoE s’est exprimé hier, faisant part de ses inquiétudes quant au fait qu’une baisse des taux en dessous de zéro pourrait avoir un impact négatif sur le secteur financier britannique.

SHARE