L’euro poursuit sa progression et les investisseurs s’intéressent à la relance de la BCE

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

3 June 2020

Written by
Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

L’euro poursuit sa progression et les investisseurs s’intéressent à la relance de la BCE

En dépit des manifestations et des troubles civils aux États-Unis et dans une grande partie du reste du monde suite au décès de George Floyd la semaine dernière, un sentiment d’optimisme a continué de planer sur les marchés financiers mardi.

Les investisseurs restent optimistes et pensent que le pire est peut-être passé pour l’économie mondiale, alors que les pays du monde entier commencent à lever les mesures de confinement et à relancer leurs économies respectives. L’euro a tout particulièrement bénéficié de cet optimisme, avec de faibles nouveaux cas journaliers dans une grande partie de l’Europe et grâce à la réouverture des économies. Les investisseurs ont ainsi privilégié l’euro et délaissé les valeurs refuges.

Beaucoup d’attentes autour de la BCE qui pourrait redoubler d’efforts pour soutenir l’économie de la zone euro lors de sa réunion demain a également stimulé l’euro. Avec une augmentation immédiate du PEPP bien annoncée, la principale question reste l’ampleur de l’augmentation de ce programme. Si l’enveloppe actuelle de 750 milliards d’euros est sans aucun doute importante, elle ne représente qu’environ 6 % du PIB de la zone euro, ce qui laisse penser qu’il est possible de faire un peu plus. Au rythme actuel des achats, le programme actuel de 750 milliards d’euros devrait également s’épuiser d’ici octobre – un délai insuffisant pour que l’économie mondiale retrouve des niveaux normaux, selon nous.

Nous attendons donc de la BCE qu’elle augmente son programme d’achat de 500 milliards d’euros cette semaine pour faire face à la pandémie. Cela devrait être suffisant pour absorber les émissions souveraines futures des pays périphériques jusqu’à la fin de 2020. Nous pensons que la date de fin du programme sera également repoussée à la fin de l’année voir peut-être même jusqu’à la mi 2021. Dans des circonstances ordinaires, cela déclencherait probablement une dépréciation de l’euro – mais nous ne sommes pas dans des circonstances ordinaires. Nous pensons que la perspective d’une relance plus importante compenserait toute inquiétude concernant une augmentation de la masse monétaire, ce qui par conséquent ferait monter l’euro.

Le rallye de la livre sterling se poursuit, le rapport américain sur l’emploi attendu

La livre sterling a continué à bénéficier d’un certain support hier, en progressant pour la quatrième journée consécutive contre le dollar, profitant de sa faiblesse des derniers jours. L’espoir de trouver un compromis lors du dernier cycle de négociations de Brexit a contribué à faire progresser la devise britannique.

L’attention devrait se porter plutôt sur les nouvelles économiques d’autres pays, notamment avec les États-Unis et leur rapport sur l’emploi vendredi. Les investisseurs s’attendent à un nouveau mois de pertes massives d’emplois (8 millions attendus) et à une hausse du taux de chômage proche de 20 %.

SHARE