La livre sterling fait une pause après de nouveaux sommets alors que le parlement a exclut un hard Brexit

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

18 March 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

La politique britannique a de nouveau dominé l’actualité du marché des changes la semaine dernière. Comme nous l’attendions, le parlement a encore rejeté avec une large majorité l’accord avec l’UE, mais a ensuite rejeté la possibilité d’un Brexit sans accord et a proposé un délai à la limite du 29 mars. Le sentiment d’avoir évité le pire des scénarios a permis à l’USD/GBP de retrouver son plus haut niveau depuis juillet de l’année dernière. Les devises européennes ont emboîté le pas du sterling, la hausse mondiale sur les actifs risqués ayant entraîné une demande plus forte pour toutes les devises G10, à l’exception des valeurs refuge traditionnelles, à savoir le yen et le franc suisse.

Cette semaine, la réunion de la FED de mars devrait attirer de nouveau l’attention des acteurs sur la politique monétaire. La politique britannique reste un sujet, sachant que Theresa May fait voter son accord avec l’UE au parlement mardi. Enfin, la publication des indices PMI flash de l’activité dans la zone Euro vendredi nous donnera un aperçu de l’état réel de l’économie de la zone.

GBP

Les trois votes clés de la semaine dernière se sont déroulés comme nous l’attendions : un refus de l’accord proposé par Theresa May, refus d’un Brexit sans accord et l’extension du délai. Nous attendons toujours un rejet mardi pour le troisième essai mais avec un vote plus serré que la semaine dernière, sachant que le différentiel de soutien est trop important pour être comblé. Si toutefois nous avions tort, nous attendons une hausse du sterling après la hausse de la semaine dernière. L’attention devrait se porter sur le sommet de l’UE ce weekend, qui devrait résoudre la question du délai. Selon nous, plus ce dernier sera long, plus la hausse du sterling sera important, étant donné que les marchés commenceront à anticiper la possibilité d’un second référendum.

EUR

La semaine dernière, les chiffres de la production industrielle pour le mois de janvier ont globalement surpris positivement. Nous remarquons que malgré les commentaires pessimistes sur l’économie de la zone Euro, les publications économiques montrent une certaine amélioration depuis les deux dernières semaines. Notre optimisme devrait être testé vendredi lors de la publication des indices PMI. Nous attendons une bonne surprise et plus particulièrement dans le secteur manufacturier. Cela pourrait entraîner un renforcement de l’euro aux alentours d’1.15.

USD

Le point clé de cette semaine est la réunion de la FED mardi et mercredi, sans changement attendu du niveau des taux. La FED devrait cependant annoncer le réinvestissement des obligations de son bilan puisqu’elles arrivent à maturité et constitue une modeste mesure de stimulation. Le point clé sera le “dots plot”, qui rassemble les attentes personnelles des membre du FOMC concernant la trajectoire future des taux. Nous ne voyons pas de hausse de taux pour 2019, soit un avis légèrement plus pessimiste que le consensus. De ce fait, le dollar devrait selon nous souffrir la semaine prochaine.

SHARE