La volatilité des devises explose avec les craintes autour de la pandémie

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

17 March 2020

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

La forte aggravation de l’épidémie de coronavirus, qui a entraîné des fermetures à l’échelle nationale en Italie et en Espagne, a ébranlé les marchés financiers mondiaux.

L
a réaction initiale a été de faire grimper l’euro, car la courbe des taux aux États-Unis s’est évaporée et les marchés ont anticipé les baisses des taux de la Réserve fédérale réduits à zéro. Cependant, l’aggravation des nouvelles épidémiques en provenance de la zone euro a rapidement entraîné un renversement. En fin de compte, le dollar s’est réaffirmé comme une valeur refuge sûre et s’est apprécié par rapport à toutes les autres grandes devises du monde. L’euro, le franc suisse et le yen ont relativement bien résisté, bien que les variations hebdomadaires relativement modestes de ces devises par rapport au dollar ne reflètent pas l’énorme volatilité de la semaine.

Cette semaine, l’accent sera mis sur les mesures extraordinaires prises par les gouvernements et les banques centrales pour atténuer le coup porté à l’économie mondiale. Au moment où cela est écrit, la Réserve fédérale a réduit ses taux à zéro lors d’une réunion d’urgence, une décision qui devrait être suivie par toutes les banques centrales du G10 qui ont toujours des taux positifs. Nous devrions également voir des mesures agressives pour soutenir la demande, l’emploi et les finances des PME et des ménages, en particulier dans la zone euro qui est en ce moment la plus touchée par la crise. Les données économiques publiées cette semaine seront devenues “obsolètes” et les marchés l’ignoreront probablement.

EUR

L’Espagne et l’Italie étant confinée, la France emboîtant le pas, une zone d’incertitude s’est abattue sur l’économie de la zone euro. La bonne nouvelle est que les autorités monétaires et fiscales réagissent rapidement. La BCE a corrigé la mauvaise communication de Lagarde lors de la réunion de jeudi et a clairement indiqué qu’elle garantirait la stabilité des obligations souveraines de la zone euro. Les gouvernements européens préparent des mesures de relance budgétaire et diverses formes de soutien aux ménages et aux entreprises pour éliminer les blocages et la baisse de la demande qui en résulte. La promesse de 500 milliards d’euros de l’Allemagne est particulièrement bienvenue. Une combinaison de délais bancaires supplémentaires, de taux extrêmement bas et de mesures de relance budgétaire est un puissant antidote aux conséquences économiques et financières de la pandémie. Nous sommes optimistes sur le fait que l’économie de la zone euro pourra rebondir rapidement après la fin du confinement.

GBP

La Banque d’Angleterre a abaissé ses taux à 0,25% et a lancé une série d’initiatives pour alléger le flux de crédit, en particulier pour les PME. La livre sterling n’était pas au centre de l’attention, la semaine a été difficile contre le dollar et l’euro au milieu de la fuite généralisée vers les actifs peu risqués. Cependant, nous pensons que l’assouplissement budgétaire important annoncé dans le budget aura un effet positif significatif à moyen terme. Nous pensons que la livre est actuellement fortement sous-évaluée après les fortes chutes de la semaine dernière.

USD

Le dollar s’est apprécié vers le milieu de la semaine et est devenu la devise préférée des investisseurs fuyant le risque. La perception selon laquelle les États-Unis ne sont pas aussi touchés que l’Europe par la pandémie a probablement joué un rôle. Cependant, la situation se dégrade rapidement, malgré des tests très limités. Alors que la Fed prend des mesures agressives, y compris des baisses d’urgence des taux et un QE supplémentaire, il sera essentiel de voir si la reprise du dollar se poursuit au fur et à mesure que les États-Unis prennent des mesures plus fortes du type de celles que nous observons en Europe.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le marché des devises ou savoir comment vous couvrir contre le risque de change ?

N’hésitez pas à contacter nos experts.

SHARE