Après la Chine, la BCE et les chiffres américains au programme aujourd’hui

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

16 July 2020

Written by
Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

Après la Chine, la BCE et les chiffres américains au programme aujourd’hui

Cette journée s’annonce comme l’une des plus actives, et peut-être des plus volatiles, que nous ayons vues sur les marchés des devises depuis plusieurs semaines.

La réunion de la BCE cet après-midi sera probablement le point culminant de la journée.
Bien que nous n’attendions pas de changement de politique majeur de la part de la BCE, ils pourraient y avoir quelques mouvements de marché en fonction des commentaires de Christine Lagarde sur l’état de l’économie européenne et le besoin d’un stimulus supplémentaire. Si la présidente de la BCE évoque la possibilité d’une reprise en “V” de l’économie et déclare fermement que c’est maintenant au tour des gouvernements d’en faire plus, l’euro pourrait se renforcer lors de la conférence de presse.

Cette journée est également très chargée en publications de données macroéconomiques. La publication des chiffres des ventes au détail aux États-Unis pour le mois de juin sera scrutée avec attention. On pourra avoir ainsi un aperçu plus précis de la manière dont l’économie se remet suite aux mesures drastiques prises. Après le rebond record des ventes de mai, un autre chiffre aussi élevé semblerait irréaliste. Les dépenses auraient dû être plus élevées le mois dernier compte tenu de l’assouplissement des mesures de confinement, bien que les investisseurs s’attendent à une baisse du chiffre mensuel, qui passerait de 17,7% en mai à 5%.

Le PIB de la Chine bondit, mais les ventes au détail inquiètent

Dans la perspective des annonces d’aujourd’hui, l’EUR/USD a terminé mercredi à peu près là où il avait commencé, en reculant de son plus haut niveau au cours des quatre derniers mois.

La paire phare a perdu du terrain suite à la publication d’une multitude de données économiques chinoises. Les données du PIB chinois pour le deuxième trimestre ont en fait été très bonnes. L’économie a bien rebondi au cours des trois mois précédant juin, avec une croissance de 11,5% en rythme trimestriel (3,2% en rythme annuel). Les investisseurs se sont toutefois davantage concentrés sur des détails, notamment sur les niveaux relativement faibles des dépenses de consommation dans le pays après le confinement. C’est un signe inquiétant pour le monde occidental, qui est beaucoup plus dépendant de la demande des consommateurs que la Chine.

Les chiffres du PIB d’aujourd’hui ont également été tempérés par un ensemble décevant de chiffres de ventes au détail pour le mois de juin – auxquels les cambistes ont donné un poids supplémentaire en raison de leur actualité. Les ventes en Chine ont chuté de façon inattendue de 1,8% en juin, peut-être en raison de la réintroduction de certaines mesures de confinement, notamment à Pékin. Ces chiffres ont provoqué une dégradation du sentiment sur les marchés mondiaux, les investisseurs privilégiant le dollar comme valeur refuge pendant la nuit et vendant des actifs plus risqués comme l’euro.

SHARE