Le dollar revient sur fonds de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

22 May 2020

Written by
Bran Thévenet

External Relationship Manager chez Ebury

Le dollar revient sur fonds de tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine

Après avoir passé une grande partie de la semaine sur le pied de guerre, le dollar américain s’est redressé face à ses principaux rivaux lors de la séance de négociation asiatique de vendredi.

La plupart des gains du dollar depuis le début de la crise COVID-19 ont été réalisés grâce au statut de valeur refuge de la monnaie,  cette dernière évolution n’a pas été différente. Le président Trump a déclaré que les États-Unis agiraient “très fermement” contre la Chine si le pays adoptait une nouvelle législation sur la sécurité nationale à Hong Kong. Les relations déjà fragiles entre les deux pays ne se sont pas améliorées avec l’apparition du virus, le président Trump accusant la Chine de sa propagation.

Un solide rebondissement de l’activité des services américains a également contribué à faire monter le dollar hier. L’indice PMI pour les services du mois de mai est passé de 26,7 en avril à 36,9 en mai, un résultat meilleur que prévu. Nous commençons à voir une tendance encourageante avec la hausse dans ces indicateurs au niveau mondial, ce qui suggérerait que les entreprises deviennent provisoirement plus optimistes quant à l’expansion de leurs activités commerciales dans le mois à venir. 

Les ventes au détail au Royaume-Uni chutent énormement en avril 

La livre s’est également repliée par rapport au dollar ce matin, passant sous la barre des 1,22. Les ventes au détail de ce matin ont été largement conformes aux prévisions, les ventes ayant connu la plus forte baisse jamais enregistrée en avril. Sur une base annuelle, les ventes ont chuté de 22,6 % le mois dernier, après une baisse de 18,1 % le mois précédent. Si cela n’était pas déjà très clair, le blocage a un impact significatif sur les dépenses de consommation, qui sont généralement le principal moteur de la croissance du PIB britannique. La baisse aurait pu être bien pire si les magasins avaient fermé leurs portes, même si une augmentation record des ventes en ligne a soutenu la demande dans une certaine mesure. Avec l’assouplissement des mesures de verrouillage, nous pensons que nous avons maintenant atteint un creux dans les ventes au détail et les PMI britanniques. Aucune donnée majeure n’ayant été publiée aujourd’hui dans le monde, nous pensons que le marché des changes sera principalement influencé par des changements de sentiment des investisseurs.

 

Agustin Doittau

FX Corporate Dealer

SHARE