Les ventes au détail dans la zone euro affichent une expansion surprise en août

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

6 October 2020

Written by
Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

Les devises plus risquées se sont bien portée au cours des dernières 24 heures. L’EUR/USD est revenu à un niveau proche de 1,18 ce matin, après avoir commencé la journée juste au-dessus de 1,17.

La monnaie unique a également été soutenue par des révisions à la hausse des derniers PMI d’activité commerciale et par de bonnes publications pour les ventes au détail en août. Les services et les PMI composites ont été révisés à la hausse pour septembre. Ce dernier reste en territoire expansionniste à 50,4, largement aidé par le rebond de l’activité manufacturière, dont l’indice est désormais à son plus haut niveau depuis 2018. Les ventes au détail ont également fortement surpris à la hausse, anéantissant les inquiétudes concernant une reprise fébrile de l’économie européenne. Les ventes ont augmenté de 4,4% en août, rebondissant suite à la contraction de juillet, au moment où s’assouplissaient les mesures de restrictions liées au Covid-19.

L’attention dans la zone euro pour le reste de cette semaine sera tournée vers la BCE. Christine Lagarde doit prendre la parole aujourd’hui et demain, ses collègues Mersch et de Guindos feront également des apparitions publiques. Les investisseurs porteront une attention particulière aux minutes de la réunion de la BCE jeudi, ils s’intéresseront en particulier aux commentaires concernant l’opinion de la banque sur l’absence de pression inflationniste.

La course à la Maison Blanche revient sur le devant de la scène

L’optimisme entourant la possibilité d’une nouvelle relance budgétaire aux États-Unis a entraîné à la hausse les actifs à risque lundi, tout en faisant baisser les valeurs refuges, y compris le dollar.

La présidente de la chambre des représentants, Nancy Pelosi, aurait parlé au téléphone avec le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin concernant davantage de mesures de relance économique face à la pandémie. Les sénateurs et le président Trump lui-même se sont également prononcé pour des dépenses plus importantes. Trump va sans aucun doute faire tout son possible pour conclure un accord avant les élections, étant donné qu’il est désormais bien en retard dans les sondages (environ 8% dans le dernier sondage). La promesse d’une plus grande relance américaine serait un grand soulagement pour les marchés financiers du monde entier, en particulier pour de nombreux marchés émergents dont les économies dépendent fortement de la demande des États-Unis.

La nouvelle que le président Trump est sorti l’hôpital a également soutenu les marchés, les investisseurs étant soulagés par l’état de santé du président américain.
La maladie de Trump n’aurait pas pu arriver à un pire moment pour le président, moins d’un mois avant que les américains se rendent aux urnes pour les élections de novembre. Cette perturbation dans la campagne électorale républicaine s’est traduite par un accroissement de l’avance de Biden dans les sondages. Non seulement une victoire confortable de Biden augmenterait les chances de voir une plus importante relance américaine, mais elle réduirait également la possibilité d’une élection contestée, ce qui serait le pire des scénarios pour les marchés financiers.

SHARE