L’euro prolonge sa course suite à l’annonce d’un fonds européen et les valeurs rebondissent

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

20 May 2020

Written by
Bran Thévenet

External Relationship Manager chez Ebury

L’euro prolonge sa course suite à l’annonce d’un fonds européen et les valeurs rebondissent

L’euro semble avoir pris un virage au cours des dernières 24 heures, se rapprochant du niveau de 1,10 par rapport au dollar américain hier après-midi, et aujourd’hui.

Un certain nombre de facteurs sont à l’origine de la hausse de la monnaie unique cette semaine, notamment la nouvelle d’une proposition entre la France et l’Allemagne concernant un fonds commun de l’UE qui aiderait les petits pays à traverser la crise actuelle. Ce fonds fournirait environ 500 milliards d’euros de soutien régional aux pays les plus touchés par la pandémie. C’est un signe d’unité encourageant qui a contribué à renforcer le sentiment envers l’euro.

Les données macroéconomiques ont également commencé à montrer des signes de reprise. L’indice ZEW du sentiment économique pour la zone euro est remonté à 46 en mai, une nette amélioration par rapport aux -49,5 enregistrés en mars. Il semble maintenant que l’optimisme général au sein du bloc soit de mise quant à l’accélération de l’activité dans les prochaines semaines, à mesure que les nouveaux cas de virus s’atténuent et que les économies commencent à assouplir les mesures de confinement.

L’attention va maintenant se porter sur les données PMI de l’activité économique de ce jeudi pour le mois de mai, qui devraient montrer un rebond par rapport aux plus bas niveaux records d’avril. Nous sommes optimistes et pensons que ces données pourraient surprendre à la hausse, ce qui pourrait donner un élan supplémentaire à l’euro cette semaine.

Powell prudent sur la reprise, l’inflation du Royaume-Uni chute brutalement

Le dollar est resté globalement en retrait par rapport à la majorité de ses principaux rivaux mardi, avec des nouvelles positives concernant les progrès réalisés dans la mise au point d’un vaccin contre le virus. Certains commentaires plutôt prudents du président de la Fed, Jerome Powell, ont été largement ignorés par le marché. Il a déclaré qu’une reprise complète de l’économie américaine n’aurait pas lieu tant que la crise sanitaire ne serait pas résolue. Il a affirmé à nouveau que la Fed et le gouvernement américain pourraient avoir besoin d’un soutien supplémentaire pour aider les ménages à traverser la crise.

Alors que la livre sterling a bénéficié du dollar plus faible jusqu’à présent cette semaine, son rallye a été limité par le pessimisme ambiant entourant la devise britannique. C’est la devise la moins performante du G10 jusqu’à présent ce mois-ci. Le Brexit a une nouvelle fois fait la une des journaux. Les deux côtés des négociations affirment que peu de progrès ont été réalisés pour trouver un accord complet. La livre pourrait souffrir si une prolongation de la période de transition suite à l’échéance fin juin.

Entre-temps, les données britanniques de ce matin (inflation) ont chuté à seulement 0,8 % en avril, contre 1,5 %, son plus bas niveau depuis avril 2016. Toutefois, aucune surprise avec des chiffres largement anticipés.

 

Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

SHARE