Sentiment de flottement sur les marchés, le dollar et les devises refuges en baisse

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

9 September 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

La semaine dernière a largement effacé les mouvements de la semaine précédente sur le marché des changes. Les investisseurs ont pris des actifs risqués dans le monde entier, y compris libellés dans des devises émergentes. Les monnaies scandinaves, australiennes et néo-zélandaises ont dominé le G10, tandis que la livre sterling réalisait une bonne performance après les échecs massifs de Boris Johnson dans ses efforts pour sortir le Royaume-Uni de l’Union européenne, quel que soit l’avis du parlement. Le dollar américain, le yen japonais et le franc suisse ont également sous-performé dans ce contexte de recherche de risques.

Tous les yeux sont maintenant tournés vers la réunion de la BCE ce jeudi 12 septembre. Les marchés s’attendent à des changements audacieux de la politique monétaire, mais il y a encore un large désaccord sur les remèdes à appliquer. En plus de l’actuel taux, une directive anticipée et un potentiel redémarrage du programme de rachat d’actifs font partie des possibilités. Les marchés suivront également de près les évolutions parlementaires autour du Brexit.

EUR
Les attentes sont extrêmement grandes en ce qui concerne un nouvel assouplissement monétaire lors de la réunion de septembre de la BCE, ce jeudi. Les marchés prévoient une probabilité à 50/50 d’une réduction du taux des pensions de 10 contre 20 points de base, un redémarrage du programme d’achat d’actifs, des anticipations “dovish” quant aux futures actions de la banque centrale ou encore une série de mesures d’atténuation visant à protéger les banques des effets continus de la baisse des taux d’intérêt. Nous pensons qu’il y a de fortes de chances de décevoir les marchés avec un ou plusieurs de ces sujets. Si tel devait être le cas, on peut s’attendre à une forte hausse de la monnaie unique ce jeudi. Quoi qu’il en soit, cela devrait être l’une des semaines les plus intéressantes depuis des mois pour l’euro.

GBP
Les marchés restent concentrés sur l’évolution du Brexit afin de suivre la livre sterling. Le Royaume-Uni a enregistré La semaine dernière, un risque substantiellement moins élevé de quitter l’UE sans un accord, dont la probabilité s’élève à 25% aujourd’hui du côté des pronostiqueurs. Les départs de députés conservateurs ont non seulement contrecarré les plans de Boris Johnson, mais ont également menacé de faire exploser le parti lui-même. Curieusement, les marchés financiers ont semblé se réjouir de cette situation, faisant grimper la livre sterling pour la deuxième semaine consécutive. Les premières données économiques indiquent que l’incertitude commence vraiment à se faire sentir, comme l’indice PMI de l’activité de services qui est apparu très proche du niveau des 50.

Notre prédiction selon laquelle l’impasse du Brexit ne peut être résolue sans une élection générale se rapproche de la réalité. Le seul obstacle restant est le refus de Boris Johnson de garantir qu’il n’y aura pas de «Brexit no-Deal» tant que les électeurs ne seront pas consultés. Nous nous attendons à ce que cet obstacle soit effacé dans les deux prochaines semaines, ce qui, compte tenu des niveaux très bas de la livre, pourrait servir de catalyseur à une hausse.

USD
Les nouvelles en provenance des États-Unis étaient limitées pendant cette semaine écourtée par les vacances : l’annonce de la reprise des négociations commerciales avec la Chine étant l’évènement majeur. Les données économiques continuent de surprendre positivement. Cependant, jusqu’à la réunion de la réserve fédérale la semaine prochaine, nous prévoyons que les marchés des changes restent axés sur les événements de la zone Euro et du Royaume-Uni. L’inflation ce jeudi sera la dernière donnée clé avant la réunion de la réserve fédérale. Nous prévoyons donc que ce communiqué ait un impact démesuré sur les marchés des changes.

SHARE