Le dollar en hausse suite aux résultats électoraux américains
Le dollar en hausse suite aux résultats électoraux américains et à une probable hausse des taux de la Fed.
Le dollar a atteint de nouveaux sommets face aux principales devises majeures en fin de semaine dernière, alors que la réserve fédérale et le repli des marchés boursiers occultent les doutes sur la capacité du président Trump à imposer des mesures de relance budgétaire supplémentaires après les élections de mi-mandat aux États-Unis.

Il n’y a eu aucune véritable surprise lors des élections de mi-mandat du congrès américain, qui ont évolué conformément aux prévisions des sondages. Les républicains de Trump ont pu conserver le contrôle du sénat américain, mais les démocrates ont repris le contrôle de la chambre des représentants pour la première fois en huit ans.

L’incertitude politique liée à un statu quo a d’abord pesé sur le billet vert, alors que les résultats de plus en plus d’états commençaient à montrer qu’une victoire des démocrates à la chambre basse devenait de plus en plus probable. Le billet vert a toutefois rattrapé toutes ses pertes au cours de la semaine, réussissant même à terminer la semaine en hausse par rapport à l'euro après la déclaration optimiste de la réserve fédérale jeudi.

Les nouvelles du Brexit devraient rester dominantes sur les marchés des changes cette semaine. En dehors de cela, il faudra surveiller les données sur l'inflation et les ventes au détail aux États-Unis.

GBP
La livre sterling a glissé au plus bas vendredi, avec des doutes sur un accord sur le Brexit et une fuite des actifs risqués. Les désaccords au sein du parti conservateur sur la manière de procéder avec le Brexit, caractérisés par la démission de la députée Jo Johnson vendredi, ont montré à quel point il serait difficile pour Theresa May d'obtenir un accord de sortie de l'UE par le parlement.
Cette semaine est riche en données au Royaume-Uni, avec les chiffres sur le travail ce mardi et ceux de l’inflation mercredi ainsi que les ventes au détail jeudi. Hormis les surprises, les évolutions sur le Brexit restent le principal moteur du sommet de l'UE des 13 et 14 décembre.

EUR
La semaine dernière s’est révélée relativement calme en zone euro, la monnaie unique étant largement influencée par les résultats des élections américaines et l’annonce de la réserve fédérale.
Cela étant dit, nous avons assisté à une révision à la hausse du chiffre des PMI composite. Cet indicateur clé reste toutefois proche de son plus bas niveau en deux ans, ce qui suggère que l’économie de la zone euro devrait afficher une nouvelle performance médiocre au quatrième trimestre, après un troisième trimestre assez désastreux. L'actualité est légère en zone euro cette semaine et l'euro devrait être largement influencé par les événements survenus ailleurs.

USD
La réserve fédérale a publié jeudi une nouvelle évaluation sans équivoque de l'économie américaine, faisant naître l'espoir d'une hausse des taux d'intérêt de la Fed lors de sa prochaine réunion en décembre. Les responsables de l’institution ont déclaré que l’économie américaine "a connu une forte croissance", tout en constatant "de solides gains d'emplois" et une augmentation des dépenses des ménages. Ces commentaires confirment, à notre avis, qu’il faudrait maintenant un événement assez important sur les marchés financiers pour empêcher une quatrième hausse des taux d’intérêt par la Fed cette année.
Aux États-Unis, les chiffres de l’inflation de mercredi et les chiffres des ventes au détail de jeudi feront l’objet d’une attention toute particulière cette semaine, les deux pouvant potentiellement affecter le billet vert.
Imprimer