La BCE s’apprête à assouplir sa politique aujourd’hui : pourquoi l’euro se renforce-t-il ?

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

4 June 2020

Written by
Augustin Doittau

FX Corporate Dealer

La BCE s’apprête à assouplir sa politique aujourd’hui : pourquoi l’euro se renforce-t-il ?

L’euro a continué à se renforcer par rapport au dollar américain mercredi, atteignant sa position la plus forte depuis près de trois mois, la veille de la réunion de la banque centrale européenne de cet après-midi.

La récente hausse de la monnaie unique semble légèrement contre-intuitive, étant donné que la BCE devrait intensifier ses mesures de relance plus tard dans la journée. Dans des circonstances habituelles, cela serait considéré comme un signal baissier et une évolution négative pour la monnaie. Depuis le début de la crise, les opérateurs sur le marché des changes ont privilégié les monnaies comme l’euro estimant qu’un assouplissement accru aiderait mieux l’économie à traverser la tempête au plus fort de la pandémie.

Comme nous l’avons mentionné hier, avec une augmentation du programme d’achat d’actifs en cas de pandémie (PEPP) de la banque, le marché réagira probablement de façon positive à l’augmentation du programme. Nous attendons donc de la BCE qu’elle augmente son programme d’achat d’actifs en cas de pandémie de 500 milliards d’euros cette semaine. Cela sera, selon nous, suffisant pour absorber les attentes au moins jusqu’à la fin de 2020. Nous pensons que la date de fin du programme sera également repoussée de fin 2020 à 2021, peut-être au milieu de l’année prochaine. Au rythme actuel des achats, le programme sera terminé d’ici octobre si aucune augmentation n’est décidée.

Nous pensons qu’une forte augmentation du programme d’achat d’actifs de la banque serait plus que suffisante pour compenser toute prévision de croissance pessimiste et devrait contribuer à soutenir l’euro aujourd’hui. Il est remarquable que l’euro se soit renforcé pendant sept jours consécutifs par rapport au dollar, ce qui représente aussi sa plus longue série ininterrompue de gains depuis décembre 2013.

La livre sterling s’effondre dans un climat de nervosité

Le dollar a toutefois récupéré une partie de ses pertes lors des échanges asiatiques, en particulier contre la livre, qui se négocie maintenant à nouveau autour du niveau de 1,25. À quelques semaines seulement de la date limite fixée par le gouvernement britannique pour demander une prolongation de la période de transition de Brexit, les investisseurs deviennent légèrement nerveux à l’égard de la livre sterling, d’autant plus que Johnson continue d’exclure un report. Nous restons optimistes quant à la possibilité de parvenir à une solution. Même si nous ne sommes pas particulièrement convaincus qu’une prolongation soit nécessaire.

Hier, les données du PMI américain ont été légèrement meilleures que prévu, mais pas assez pour modifier le marché des changes. Les deux prochains jours seront importants en termes de données macroéconomiques. Tout d’abord, les données sur les demandes d’emploi de cet après-midi, puis demain, l’événement principal qui est le rapport mensuel sur les salaires. Nous nous attendons à ce que ce dernier fasse état d’un nouveau mois de pertes massives d’emplois se chiffrant en millions et d’un taux de chômage proche du record de 20%.

SHARE