La livre sterling en hausse alors que le nouvel accord se dirige vers le parlement

  • Go back to blog home
  • A propos d’Ebury
    Actualités
    Analyse du marché des devises
    Commerce international
    Fraude
    Innovation
  • Latest

21 October 2019

Written by
Enrique Díaz-Álvarez

Chief Risk Officer at Ebury. Committed to mitigating FX risk through tailored strategies, detailed market insight, and FXFC forecasting for Bloomberg.

La semaine dernière, ce sont les événements politiques qui ont donné la tendance sur le marché des changes, alors que les nouvelles positives concernant le Brexit ont soutenu la livre sterling, les autres devises européennes ont progressé dans le même sillage. Ce dimanche soir, la livre sterling abandonne une partie de ses gains sur les marchés asiatiques, mais les marchés pensent clairement que le risque d’un hard Brexit est désormais sensiblement inférieur et qu’un accord pouvant être adopté par le parlement est au moins possible.

Loin de la livre sterling, le dollar a continué sa chute et l’indice dollar est maintenant au niveau où il a commencé l’année. Conformément à notre point de vue, ce sont les devises des marchés émergents qui sont en tête après un rebond important.

Cette semaine, l’attention devrait rester sur les évolutions du Brexit, même si les informations au sujet de la guerre commerciale sino-américaine ont également un impact sur le sentiment économique. La réunion de la BCE et les indices PMI de la zone euro pour les activités commerciales publiées jeudi se présentent comme les indicateurs pouvant apporter une forte volatilité cette semaine.

GBP
Le nouvel accord de retrait négocié par le gouvernement de Boris Johnson n’a pas fait l’objet d’un vote au parlement ce week-end. Au lieu de cela, les législateurs ont forcé Johnson à demander une prolongation. Au moment où ceci est écrit, il semble que l’UE soit prête à accorder la prolongation de trois mois demandée si l’accord n’est pas approuvé par le parlement la semaine prochaine. Nous maintenons notre point de vue selon lequel une prolongation suivie d’une élection générale est le résultat le plus probable. La possibilité d’un second référendum avec le choix de rester dans l’union est aussi l’une des options à ne pas exclure.

EUR
Avec peu de données importantes sur la zone euro, la monnaie unique s’est échangée entre la livre sterling et le dollar, en réponse aux développements du Brexit et au sentiment d’optimisme croissant suscité par un accord commercial américano-chinois. L’euro a rebondi sans ambiguïté depuis son plus bas niveau du début octobre et n’est pas loin du milieu de sa fourchette de trois ans face au dollar. Les indices PMI restent le principal indicateur pour la zone euro et il est fort possible que l’optimisme du Brexit parmi les dirigeants économiques puisse nous conduire à une surprise positive. Nous attendons peu de nouvelles de la réunion de la BCE qui aura lieu la semaine prochaine, avant que Mario Draghi passe le relais à Christine Lagarde.

USD
La faiblesse du dollar est toujours liée à l’optimisme des investisseurs qui recherchent du risque dans le monde entier. La semaine dernière, la faiblesse des ventes au détail a contribué à la dépréciation du dollar. Une série de données de second ordre est tombée plus bas que les prévisions. Très peu de données importantes cette semaine, nous nous attendons donc à ce que le dollar continue de s’apprécier ou se déprécier en fonction des nouvelles externes au pays, notamment en Europe avec le Brexit.

SHARE